Robert Charles Wilson : les humains face à l’inconnu

portrait de R.C. Wilson, auteur de SF dont SpinS’il est bien un auteur actuel de science-fiction qui mérite d’être présenté ici, c’est Robert Charles Wilson, tant ses œuvres recueillent de succès en France, en Angleterre et Outre-Atlantique ! Je suis moi-même très friand et admiratif de ce qu’il écrit.

Dans ses écrits, il aime souvent mettre ses personnages face à des phénomènes en apparence incompréhensibles et imaginer comment ils y réagissent : bouleversements spatio-temporels, univers parallèles, rencontres avec des “choses” extra-terrestres étranges…

Après une rapide présentation de l’homme, vous trouverez sa bibliographie et toutes les chroniques que j’ai faites sur ses livres.

Présentation de Mr Wilson

C’est un écrivain canadien d’origine américaine, né en 1953. Son premier écrit publié est Equinocturne, dans le magasine américain Analog en 1975. Il se fait réellement connaître en France grâce à Darwinia, roman paru en 1999.

Dans une interview de Yozone qui date de 2006, il déclare ne pas écrire sur le futur, mais sur la façon dont les gens le vivent. Je trouve que c’est une façon très pertinente de traiter la science-fiction. Il met au premier plan les relations entre ses personnages et je pense moi aussi que c’est un élément primordial pour écrire une bonne histoire (pas seulement en SF), bien plus important que la mise en scène de la “quincaillerie futuriste”.

portrait de Robert Charles Wilson, écrivain de science-fiction

Il aime explorer l’interaction entre l’homme et les forces qui sont au-delà de sa compréhension. Il croit que l’humanité a un grand potentiel mais se demande bien ce que nous allons en faire. Il y a effectivement des chances pour que nous allions loin, loin en pouvoir technologique, loin de notre planète originelle, loin aussi des modèles actuels de société… Il n’y a qu’à voir en 20 ans la révolution opérée par les technologies de la communication ! Dire qu’en 2001, j’ai assisté au lycée à un cours d’utilisation d’un moteur de recherche : Google. C’était les débuts… Aujourd’hui, ça a déjà tellement changé !

R.C. Wilson dit aussi qu’il est difficile d’écrire des histoires qui se passent dans le futur tant il est nécessaire de maîtriser des savoirs différents pour fabriquer un univers crédible. Je trouve qu’il s’en sort très bien (je souhaite bien atteindre une telle maîtrise un jour, à force de pratique et de documentation), il n’y a qu’à lire BIOS, sa novella où des scientifiques explorent une exoplanète à la biosphère très hostile… (lire ma chronique).

Bibliographie et récompenses

Mr Wilson a écrit principalement des histoires de SF, dont plusieurs uchronies (des  récits qui se passent dans une réalité où certains évènements de l’Histoire ont été différents), comme Mysterium.

Les liens sur les titres des œuvres mènent à leur chronique (si je l’ai effectuée).

  • La cabane de l’aiguilleur, 1986.
  • Ange mémoire, 1987.
  • Les fils du vent, 1989.
  • Vice versa, 1990.
  • A travers temps, 1991.
  • Le vaisseau des voyageurs, 1992.
  • Mysterium, 1994 : une petite ville se retrouve dans une Amérique parallèle (prix Philip K. Dick en 1994).
  • The Perseids (prix Aurora nouvelle en 1996).
  • Darwinia, 1998 : un nouveau continent remplace l’Europe (prix Aurora roman en 1999).
  • BIOS, 1999 : une mission d’exploration sur une exoplanète pour le moins hostile.
  • Les Chronolithes, 2001 : des monuments venus du futur apparaissent dans le monde (prix Hugo et John Campbell Jr Memorial Award en 2002).
  • Blind Lake, 2003 : la Nouvelle Astronomie joue avec une technologie qu’elle ne comprend pas pour observer des mondes extra-terrestres (prix Aurora roman en 2004).
  • Spin, 2005 : les Hypothétiques enveloppent la Terre dans une bulle de temps ralenti (prix Hugo 2006), et ses suites, Axis, 2007,  et Vortex, 2011 (voir mon guide de lecture SF).
  • Julian, 2009 : une Amérique futuriste revenue à l’ère du charbon.
  • Burning Paradise, à paraître en 2013.

Vous pouvez donner votre avis sur l’ensemble de son œuvre et sur le personnage dans les commentaires ci-dessous. Si vous voulez commenter une œuvre précise, mieux vaut aller dans l’article qui y est consacré (si cet article existe bien sûr).







Déjà 3 commentaires pour “Robert Charles Wilson : les humains face à l’inconnu

  1. Ping : Maniez-vous correctement les 4 types d’histoire ? – Ecrire-un-roman.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *