1 mois après la publication de “Un Fils Inattendu” [bilan + cadeau]

vendre des livres numériques ou ebooks sur amazonUn mois que j’ai procédé au lancement de ma nouvelle de science-fiction sur Amazon. Voici mon bilan, comparé aux objectifs d’auto-édition que je m’étais fixés en mars.

Les enseignements que j’en tire vont me permettre d’améliorer ma stratégie de publication et j’espère que mon prochain texte, “Duplicate Corporation“, rencontrera plus de lecteurs ! Sa parution est prévue pour la mi-juin.

J’espère bien que ce partage vous aidera aussi à rencontrer davantage de succès lors de vos propres publications. Et je vous offre 1 cadeau à la fin de cet article !

Stratégie d’auto-édition mise en œuvre

Avant la publication officielle le week-end du 19 avril, j’ai d’abord fait un prélancement en 2 étapes, 15 jours plus tôt :

  1. J’ai demandé la participation de plusieurs personnes en envoyant un message aux lecteurs abonnés à la newsletter de ma boutique et à des proches (dont des auteurs, indépendants eux aussi) pour avoir leur avis sur mes 3 projets de couverture d’ebooks. En effet, je fais tout moi-même avec Photoshop et la couverture est un élément capital pour attirer l’attention des lecteurs. J’ai été content que la majorité approuve mon choix.
  2. Pour les remercier, les participants ont pu bénéficier de ma nouvelle en avant-première : je l’ai rendue gratuite sur Amazon Kindle pendant 2 jours, rien que pour eux. Ils en ont été les premiers lecteurs et cela m’a valu mes premiers commentaires positifs. 🙂

Puis, le samedi 19 avril, j’ai réalisé le lancement officiel de “Un Fils Inattendu” sur Amazon. Pour l’occasion, mon livre a été en promotion gratuite pendant 3 jours. Je voulais qu’un maximum de personnes téléchargent mon ebook pour monter le plus haut possible dans le Top 100 des livres numériques gratuits d’Amazon. Le but était de rester bien classé jusqu’à la fin de la promo, jusqu’au moment où le livre rebasculerait dans la catégorie payante pour obtenir un maximum de visibilité (je reviens + bas sur ce point, hélas erroné).

Petit bémol, mais je ne me ferai plus avoir : une erreur de ma part dans KDP, la plateforme d’administration des auteurs, m’a fait rater le coche… La nouvelle n’a été gratuite qu’à partir du dimanche. Sans doute que pas mal de gens sont allés sur Amazon le samedi pensant la trouver gratuite et sont repartis. Mais certains ont quand même décidé de l’acheter 🙂

J’ai mis en place une stratégie de communication autour de cet évènement sur des réseaux sociaux et auprès d’autres blogs :

  • Une publication sur ma page Facebook Destination Futur (n’hésitez pas à la “J’aimer”),
  • Une publication sur des groupes Facebook d’auteurs indépendants, notamment Promouvoir son ebook où la réciprocité est de mise 🙂
  • Une publication sur un forum consacré aux littératures de l’imaginaire, Les Chemins de Khatovar,
  • Des messages privés aux bêta-lecteurs de CoCyclics qui avaient travaillé avec moi à l’amélioration de ma nouvelle,
  • Une newsletter envoyée aux 245 abonnés de mon blog,
  • Un article sur mon propre blog, ici,
  • Des messages à 7 blogueurs littéraires pour réaliser un “e-book tour” : je leur ai demandé de réaliser une chronique sur mon texte avant sa publication, en échange d’un lien vers leur site dans mon propre article de blog (relation gagnant-gagnant).

Résultat pour les chroniques de blogs : silence radio, à part une unique réponse négative… Sans doute ne suis-je pas encore assez connu ou alors j’ai mal présenté mon projet d’ebook tour. Et j’aurais dû contacter plus de gens. Tant pis, peut-être ça marchera mieux la prochaine fois ? Toujours est-il que je remercie Eric, Fred et Marjorie pour les statuts qu’ils ont partagés sur leurs pages Facebook !

Résultats de l’opération marketing autour de mon livre

Objectifs de mars : réaliser 100 ventes et obtenir 10 commentaires sur Amazon en 1 mois.

Résultats immédiats : 125 téléchargements gratuits sur les 3 jours ! Mon livre est monté jusqu’à la 19e place du Top 100 des livres numériques gratuits et 6e de la catégorie Littérature (je n’ai pas compris pourquoi il n’apparaissait pas du tout dans la catégorie SF). Ça m’a carrément surpris. Par contre, désillusion lors du retour parmi les livres payants : ma nouvelle a dégringolé d’un coup à la 16 000e place !

L’inconvénient pour connaître ce classement, c’est qu’il faut rester près de son ordi pour actualiser régulièrement les données… Je n’ai pas trouvé d’autre moyen (si quelqu’un a une astuce, je suis preneur). Vous pouvez cliquer pour agrandir l’image :

Top 100 des meilleurs ventes Amazon : classement de ma nouvelle de science-fiction

Résultats 1 mois après : 170 exemplaires vendus du 3 avril au 14 mai 2014, dont 24 payants et 147 gratuits (avec les 2 promos). Depuis le lancement du 19, je fais en moyenne 1 vente par jour, c’est agréable et le livre est aujourd’hui à la 1 600e place des meilleures ventes Amazon. J’ai gagné 24 livres x 30 cts = 7,20 € ! C’est le début du succès ^^ D’autant que ça a eu pour effet collatéral d’amener 4 ventes pour mes autres nouvelles, le jour du lancement ou juste après.

Et j’ai obtenu 9 commentaires sur Amazon, pour une note moyenne de 4.3 étoiles. Plusieurs viennent d’autres auteurs (la force du réseau Facebook !), mais je les sens sincères, et les autres proviennent d’inconnus. Je trouve ça très encourageant 🙂 et j’espère que ça donnera envie et confiance à de potentiels acheteurs de franchir le pas pour découvrir ce texte.

Vous pouvez cliquer pour agrandir l’image (1e promo de prélancement à gauche, 2e promo de lancement officiel au milieu) :

publier ses livres numériques sur Amazon en auteur indépendant (auto-édition)

Analyse : 2 leçons pour s’autoéditer sur Amazon…

Objectifs atteints et dépassés pour les ventes et presque atteints pour les commentaires 🙂 Mais mon processus de publication mérite plusieurs améliorations…

Leçon n°1 : 2 jours gratuits, c’est suffisant pour que les abonnés à mon blog puissent télécharger le texte et pour que le texte obtienne ses premiers commentaires (c’est un élément décisif pour l’avenir du livre). 3 jours, c’est inutile car j’ai découvert récemment, contrairement à ce que j’avais pu lire ailleurs, que les téléchargements gratuits ne sont pas pris en compte dans le classement d’Amazon pour les livres payants. D’ailleurs, ma dégringolade à la 16 000e place le confirme…

Il y a toutefois un avantage à grimper haut dans le Top 100 gratuit, c’est que l’on gagne en visibilité pour ceux qui parcourent cette rubrique d’Amazon. Mais de l’avis de certains, ceux qui font ça ne sont pas trop dans l’optique de laisser des commentaires… A confirmer ou non à la longue avec l’expérience, je n’ai pas encore d’avis arrêté sur la question.

Leçon n°2 : la couverture doit attirer tout de suite le lecteur potentiel du livre, il doit pouvoir se faire une idée de ce que contient le livre en un coup d’œil, au risque qu’il passe son chemin. Elle crée une ambiance dans son esprit, comme un fumet aiguise l’appétit avant de passer à table. Je pense que je suis tombé à côté pour ma couv initiale car elle n’évoquait rien de SF, mais plutôt un texte d’histoire, et elle a donc sûrement raté son public. La preuve : il n’y a presque plus de ventes depuis la période de gratuité (je vise un peu + qu’une vente par jour…).

J’ai donc réfléchi en me basant sur la couverture de Quantex, tome 1 et sur celle dont m’a parlé un membre du forum Les Chemins de Khatovar : la couv d’Océanique de Greg Egan, ci-dessous. Je n’apprécie pas particulièrement, mais on comprend bien que ce n’est pas un ouvrage historique !

comment améliorer la couverture de son livre de science-fiction

… et la réponse à apporter (+ 1 cadeau pour vous)

Je vais donc changer ma couv pour conférer à mon livre une atmosphère davantage science-fiction, en remplaçant l’ancienne par l’une de celles qui se trouvent ci-dessous (mon choix n’est pas encore arrêté). Seuls ceux qui ont lu la nouvelle “Un Fils Inattendu” pourront comprendre à quoi renvoie la multiplicité de planètes Terre, mais je suis curieux de savoir ce qu’elles provoqueront chez des gens qui ne l’ont pas lue.

Je vous propose d’ailleurs de voter en laissant un commentaire pour dire quelle couverture vous préférez ! La couleur du halo dans celle de gauche pourra changer (je suis ouvert aux suggestions) et les images de l’espace et de la Terre proviennent de Fotolia : je ne les ai pas encore achetées, c’est pour ça que la qualité n’est pas démente (le fond étoilé sera plus beau). Mais cliquez dessus et vous les verrez en grand.

Pour vous remercier et parce que c’est mon anniversaire aujourd’hui (30 ans !), j’enverrai à tous les participants un cadeau : un guide pdf contenant 55 conseils pour améliorer son efficacité dans ses projets, réalisé par 11 entrepreneurs du web. J’espère que ça vous plaira !

3_projets_couverture_science_fiction_petit

Crédits photo : Marcel (la Terre) et Yuriy Mazur (espace) © Fotolia.







Déjà 46 commentaires pour “1 mois après la publication de “Un Fils Inattendu” [bilan + cadeau]

  1. Eric Galland

    Bravo Jérémie pour ce début, et merci de nous partager ton expérience. 🙂

    Pour la couverture, je miserai sur la 3e ! (on a plus l’idée de monde parallèle je trouve, et la forme géométrique attire l’œil).
    Bon courage pour la suite !

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Eric !
      Merci pour tes encouragements et ton vote, j’en prends bonne note et je t’envoie le cadeau ce soir 😉
      Et toi, quand sors-tu la suite de “Lucia et le royaume perdu” ?
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  2. Patrick

    Parvenir à changer le cours de l’histoire : c’est un peu le chaos : je prendrais la seconde couverture.
    Les titres sur fond blanc ou noir ? J’aurai tenté le transparent, ou alors le bandeau intégral.
    Le titre ‘un fils inattendu’ = enjeu dramatique, mais le fond est plutôt de savoir si le héros peut changer favorablement l’histoire.
    idem pour la description sur amazon : comment faire saliver sur le pouvoir humain ?

    Bon, excuse, c’est un peu brut de décoffrage.
    Cordialement, Patrick.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Patrick et merci pour ton avis !
      Pour le format du titre, j’essaie de garder une cohérence entre toutes mes couvertures, c’est + ou – judicieux selon l’image de fond, mais globalement, je trouve que ça passe bien.
      Pour la description sur Amazon, c’est une bonne idée, je garde et vais voir comment je pourrais améliorer ma 4e de couverture 😉
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  3. Pichenot

    Bonjour,
    Je suis une petite dernière inscrite à votre newsletter, et j’en suis ravie…Je n’ai pas encore lu vos nouvelles et malheureusement celle ci ne fait pas exception (mon excuse est que je ne suis inscrite que depuis deux jours) je veillerais à palier ce manque le plus tôt possible. Donc je ne donnerais mon avis que sur le choix de la couverture. Je préfère celle du milieu ou les planètes ne sont pas ordonnées, d’une part parce que je la trouve plus esthétique et d’autre part plus originale que la dernière, qui, si j’en crois le précèdent commentaire correspond bien à des mondes parallèles mais qui, pour moi ,est plus ou moins un modèle déjà utilisé surtout sur ce thème. Voilà, je ne sais pas si je vous aurais été utile, je l’espère et bonne chance !!!
    Claudine

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Claudine et merci pour votre commentaire !
      C’est une bonne chose que vous n’ayez pas encore lu le texte, ça permet de varier les points de vue 😉 et je trouve votre réflexion intéressante sur le fait que celle du milieu avec son aspect désordonné est plus originale. C’est vrai que j’ai déjà vu le genre de visuel avec les planètes en arc de cercle, même si ce n’est pas à proprement parler une histoire de mondes parallèles (mais je ne vous en dis pas plus !).
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Fabrice et merci pour ton vote !
      Est-ce que c’est aussi le côté géométrique qui attire plus ton attention, comme pour Eric ?

      Répondre
  4. Fred@Ecrire... et s'enrichir !

    Joyeux Anniversaire Jérémy ! Il symbolise quoi le cap des 30 ans pour toi ?

    Merci pour cette analyse, c’est intéressant.

    Pour commencer, j’ai tout de suite envie de te donner un conseil : continue sur cette voie. Persévère, teste, regarde ce qui se fait autour de toi, forme-toi et améliore ce qui doit l’être. Je suis convaincu, vu ton potentiel d’auteur et d’entrepreneur, que tu jouiras des fruits de ton travail et de ta volonté de réussir.
    Mais Paris ne s’est pas fait en un jour.

    Sinon, je trouve qu’une vente par jour de ta nouvelle, soit environ 30 par mois, c’est pas mal du tout pour un début. Peu nombreux sont les auteurs de Kindle à faire une vente par jour.

    Pour revenir à l’intérêt de faire beaucoup de ventes pendant la période de gratuité pour améliorer la visibilité de ton livre lorsqu’il redevient payant, tu as constaté par toi-même que ce n’est pas aussi simple que cela. Voire que cela ne marche pas.
    Et pourtant, il y a quelque temps encore, cette méthode était recommandée. Est-ce que les règles d’Amazon ont changé entre temps ? Je ne sais pas, mais il est clair qu’il ne faut pas compter sur les ventes gratuites seules pour optimiser sa visibilité dans le classement des payants. A mon avis, les compteurs sont remis à zéro. Ce qu’il faut également savoir également, c’est que la concurrence est bien plus sévère dans la catégorie des payants que dans celle des gratuits. Ainsi, un classement en 16ème position des gratuits ne correspond pas du tout à un classement en 16ème position des payants.
    Mais je pense que personne ne connaît vraiment les règles d’Amazon.
    La gratuité n’en reste pas moins pratique pour offrir son livre à son réseau et espérer recevoir des commentaires en retour, comme tu l’as fait. Et grâce à cette période de gratuité, tu actives le bouche à oreille, voire le buzz. Pour en tirer tous les bénéfices ensuite.

    Pour l’illustration de la couverture, ayant lu (et aimé !) la nouvelle, j’estime qu’il y a 2 principaux axes d’amélioration. Comme tu le dis toi-même, on ne voit pas “l’esprit” science-fiction. Mais aussi, ce que je regrette particulièrement, c’est qu’on ne voit aucun symbole de “l’image” de ton histoire. Or, des symboles très forts sur la couverture permettraient d’afficher ton histoire dans son contexte. Tu prives tes prospects de ça, alors que ça pourrait immédiatement frapper leur imagination et leur désir d’en savoir plus. Ainsi, enlève les 2 tableaux et met un symbole percutant à la place !

    Perso, je resterai sur la base de ton premier modèle de couverture, avec la chambre à coucher. Moyennant quelques retouches, comme tu as déjà commencé à le faire.
    Je n’accroche pas du tout (mais ce n’est que mon ressenti) aux autres couvertures, qui sont sans “âme”, sans originalité, et qui me font penser à une histoire de navettes spatiales. Surtout, je trouve qu’il y a une profonde incohérence entre le titre et l’illustration. Je ne vois pas le rapport entre les deux (en me mettant à la place d’un lecteur qui n’a pas encore lu l’histoire) qui crée une contradiction une incompréhension, et au final un prospect qui passe son chemin. Mais pourquoi pas tester ? Tu verras bien comment évolue le nombre de tes ventes.

    Bonne chance pour la suite de tes projets. On refait un point au cap des 40 ans ?

    Fred 😉

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Salut Fred !
      Merci pour tes encouragements, ça fait chaud au coeur (Paris ou Rome ? 😀 )
      Le cap des 30 ans, je dirais que c’est vraiment le début de ma carrière d’écrivain, que j’espère longue, prolifique et successful comme diraient les Anglais !

      Concernant le volume de ventes de 1 par jour, je ne savais pas trop où me situer par rapport à d’autres auteurs débutants, mais si tu dis que c’est bien, alors je suis content (je l’étais déjà de toute façon). Pourvu que ça dure ! Par contre, comme Amazon ne propose pas (encore) de statistiques à ses vendeurs, je n’ai aucune idée de l’origine des acheteurs… et ne peut donc pas travailler pour accentuer ça.
      J’ai par contre Google Analytics sur ma boutique perso, malheureusement pour l’instant, elle reçoit très peu de trafic et ne fait quasiment aucune vente, mais je sais que ça va se développer dans le temps.

      Merci aussi pour tes ajouts sur le classement Amazon, effectivement ils doivent tenir leurs méthodes secrètes et ont sans doute revu cette histoire de ventes gratuites qui seraient comptabilisées pour le classement dans le top 100 payant (ça parait logique au final, même si c’était pratique d’un point de vue promotionnel).

      Merci pour l’idée de changer l’image qu’il y a dans 1 (ou 2) des tableaux, je n’y avais tout simplement pas pensé, mais aussi parce que c’est peut-être un peu compliqué techniquement avec Photoshop (mais je progresse). L’autre chose concernant le “symbole” de mon histoire, c’est qu’il est très connoté, que ça pourrait gâcher une partie de la surprise pour les lecteurs et que trouver des images de bonne qualité illustrant ce symbole n’est pas évident ou payant (à moins d’utiliser un symbole dérivé)… C’est à réfléchir en tout cas.
      Et merci pour ton avis sincère sur les couvertures avec les planètes, c’est intéressant. Peut-être vais-je tester et voir ce que ça donne au niveau du volume de ventes (oui, oui, expérimentons !). Tu n’as par contre pas dit si tu appréciais le halo bleu.

      Quant au prochain bilan de ma vie, j’espère le faire plus tôt qu’à 40 ans, peut-être à l’occasion de la sortie de mon premier roman d’ici 1 an, les choses auront sûrement déjà bien changé !

      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  5. Olivier

    Salut Jérémie,

    Bon anniversaire tout d’abord, 30 piges c’est un cap-clé, mon tour approche, génération 1984 oblige…
    T’as bien raison de le voir comme le début d’une phase encore plus productive littérairement plutôt que comme la fin du temps des cerises de la décennie précédente, forteresse malgré elle des errements bienfaiteurs. Je trouve la deuxième couverture plus énigmatique que la troisième, peut-être trop linéaire? Bonne chance pour les temps qui viennent, au plaisir de te lire.
    Olivier

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Olivier,
      Merci pour ton vote sur la couv (je t’envoie le pdf dans la journée) et pour ton message 😉
      Le cap des 30 ans, oui. Je trouve important de choisir ce qu’on se dit par rapport à ce genre d’évènement plutôt que d’écouter certaines phrases toutes faites que peuvent nous servir les gens. 1984, ça me fait toujours penser au roman de Georges Orwell, c’est marrant comme le temps passe… Ca fait déjà 65 ans qu’il l’a écrit.
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  6. Florence

    Merci pour ce partage. Vraiment très utile. Bon anniversaire. 30 ans ce n’est que le début ! Crois-en l’expérience d’une «vieille».

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Florence, merci pour ton message 🙂 Oui, 30 ans, c’est encore jeune !
      Aurais-tu un avis concernant les couvertures ?
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  7. Marjorie@Histoire à Vivre

    Salut Jérémie,
    Bon anniversaire, un peu en retard ! Ah la la, que mes 30 ans me semblent déjà loin !
    Moi c’est la décennie suivante que j’ai fêtée l’année dernière, on a fait d’ailleurs une super fête inoubliable !
    Oui, les algorithmes d’Amazon, quel mystère…
    Moi c’était pareil, dès que je suis sortie de ma promo gratuite pour mon roman (type fantastique et sentimental), je suis repartie dans les limbes…12 000… 20 000 dans le classement. Là je stagne dans les 30 000. Je fais trop peu de ventes à mon goût, donc je confirme : 1 par jour c’est déjà vraiment super !
    Pour la couv, je n’avais pas voté pour la première (version “historique”), auparavant, mais là finalement je la préfère à celles avec les planètes. J’aime bien la 3e mais elle évoque trop peu de quoi il retourne, comme je l’ai lu chez Fred. Il faudrait en effet fignoler encore la NB, et j’aime bien le halo dans le berceau. En effet, changer les images dans les tableaux, mais pour mettre quoi ? Qui soit assez évocateur de SF, qui amène à vouloir en savoir plus. Peut-être mettre un portrait de… qui on sait ? A creuser 😉
    A bientôt
    Marjorie

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Hello Marjorie ! Merci pour mon anniversaire 😉
      J’imagine aussi que pour les ventes sur Amazon, publier un nouveau livre doit les booster… J’espère que je constaterai ça pour le prochain (actuellement en bêta-lecture chez Cocyclics) et je te le souhaite aussi pour ton prochain roman 😉
      Merci aussi pour ce second vote, effectivement, je comprends que les planètes soient peu évocatrices… Je n’ai encore rien décidé pour l’instant, mais je vais réfléchir à ce que je peux faire de la noir et blanc pour qu’elle sonne + science-fiction (pour l’instant, je ne suis pas convaincu par la couleur du halo, mais je n’ai pas réussi à obtenir mieux avec d’autres teintes).
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  8. Sophinette

    Bonjour Jérémie,

    Un joyeux anniversaire en retard… Oups !

    Je suis tes articles et je profite de ce mot pour te remercier de partager ton expérience aussi ouvertement. Je te mets en vrac mon ressenti concernant ta nouvelle que je n’ai pas lue (je te le fais sans fioriture, hein !).

    La couverture de départ : rien dans l’image ne m’a évoqué une histoire de science-fiction. En ce qui concerne le halo dans le berceau, c’est en lisant les commentaires ci-dessus que j’ai découvert qu’il existait !

    Le résumé : même constat. Là par contre, on est presque certain d’être dans un livre d’histoire. J’ai fait le lien entre la tête de lit à l’ancienne, les vieux tableaux et le résumé (ouais, je sais…)

    Résultat : je n’ai pas téléchargé la nouvelle, pourtant elle était gratuite.

    En ce qui concerne les deux autres couvertures : je suis navrée…mais je ne suis pas fan. La chose qui me perturbe en premier, c’est que je ne vois pas le rapport entre le titre et les planètes. Ces dernières m’évoquent un voyage dans l’espace, la dernière une histoire de mondes parallèles.
    Je viens de jeter un œil sur les couvertures de livres classifiés en science-fiction sur Booknode (je t’ai cherché sur le site, tu n’y es pas…va vite t’y inscrire, c’est gratuit), mon constat : les couvertures sont hyper hyper travaillées dans la majorité des cas, avec des effets spéciaux en pagaille. Les tiennes font presque « vide ». Tu peux éliminer le bandeau blanc sous ton titre. La typo est chouette, mais le reste n’est plus fashion dans cette catégorie-là (je comprends tes contraintes techniques, j’ai eu les mêmes pour faire la mienne).

    Pour tout le reste de ta démarche, je sautille dans tes pas, mais avec d’autres outils et d’autres objectifs. Je te les livre en vrac, peut-être y trouveras-tu des éléments intéressants :

    Roman d’anticipation de 750 pages destiné à la jeune génération (16-30 ans, et un lectorat très féminin selon les retours). J’ai écrit et publié, mois après mois, pendant 4 ans mes chapitres (je n’ai rien de littéraire !) sur un site communautaire d’auteurs amateurs. J’ai sélectionné et invité 300 lecteurs de booknode à me lire après avoir étudié leurs gouts littéraires (150 ont répondu, une quinzaine m’ont dit avoir lu). Une fan m’a offert un site internet. J’ai une bande-annonce publiée sur YouTube. Mon héroïne a une page FB. Je ne cherche pas à gagner ma vie avec ce récit, mais à partager un message.
    J’ai tenté l’édition classique juste pour le challenge, car mon histoire colle au numérique parfaitement (il s’agit d’un tour du monde dans un jeu vidéo pour y découvrir la Terre en 2100). Comme le gratuit n’a pas bonne presse, je vais vendre mon ebook sur Amazon et autres, en septembre 2014. En attendant, je prépare le terrain comme suit :
    Je propose, sur des sites de lecture gratuite, les 22 premiers chapitres, soit environ 250 pages (Calaméo, monbestseeler.com, Wattpad pour le moment, je vais lorgner du côté de youscribe, Édition 999, adopte un auteur, dans les prochaines semaines).

    Je transmets l’info sur mes pages FB (la mienne et celle de mon héroïne) et ma page Google+

    J’ai offert l’intégralité de mon roman à ceux et celles qui l’avaient lu en ligne (en édition spéciale, je fais moi-même les ebooks à leur nom). En échanges, certains sont venus me noter sur les sites.

    J’ai mis mon livre dans la bibliothèque de booknode et il apparait dans les sorties de septembre. Il existe sur ce site une liste des « envies » des lecteurs. J’espère, grâce aux commentaires, monter dans cette liste. En ce qui me concerne, je choisis mes lectures par deux moyens : je consulte la liste des sorties de livres sur ce site et je suis quelques blogueurs.
    Je dois encore aller voir du côté de Babelio, livreaddict et goodreads.

    J’ai commencé à contacter des blogueurs à qui j’envoie mon extrait de 250 pages et je leur propose le deal Win-Win suivant : la suite en avant-première contre un billet. J’ai commencé il y a moins d’une semaine. Une première blogueuse m’en a conseillé d’autres et ainsi de suite. J’ai contacté à ce jour 7 blogs et j’ai deux réponses positives, mais avec une lecture pas immédiate, car elles sont débordées. Non seulement, elles lisent beaucoup et ont des PAL longues comme un train, mais en plus nous sommes en période d’examens, donc une partie de ma cible n’est pas dispo. Les blogueurs animent aussi des rubriques « in my mail box », car ils reçoivent gratuitement des livres par les maisons d’édition. Donc se faire une place est compliqué et l’attente peut-être longue pour être lu. D’où mon choix de commencer 4 mois avant.

    Voili, voilou.

    Encore merci pour ton partage, il m’a aidée à construire une partie de ma stratégie.

    See you soon pour de nouveaux échanges !

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Sophinette !
      Merci beaucoup pour ton retour très sincère 🙂
      Je trouve instructif le fait que tu n’aies pas téléchargé la nouvelle à cause de la couverture et du résumé…
      Merci aussi pour les infos sur les différentes plate-formes en ligne (je ne connaissais pas Booknode), je n’en ai pas parlé dans mon article mais il est clair que c’est une grosse lacune dans ma stratégie actuelle. Si je veux vivre de mon travail d’auteur, il serait préférable de ne pas tout miser sur Amazon et sur ma boutique perso.
      Ta stratégie est intéressante, surtout le rapport gagnant-gagnant avec les blogueurs, mais aussi les extraits gratuits (j’avais abandonné avec l’un d’entre eux car il fallait payer 50 € par an…). Je m’en rappellerai quand je sortirai mon livre, car pour l’instant, ça ne conviendrait pas trop au format court de mes nouvelles.

      Et n’hésite pas à m’informer de la publication de ton roman en septembre, je relaierai l’info (au minimum sur facebook, et pourquoi pas un article de blog, mais je ne veux pas trop m’avancer car en période de rentrée scolaire, je suis très occupé). Je te souhaite un franc succès pour cette parution.
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
      1. Jérémie Auteur de l’article

        Merci aussi pour les infos sur les différentes plate-formes en ligne (je ne connaissais pas Booknode), je n’en ai pas parlé dans mon article mais il est clair que c’est une grosse lacune dans ma stratégie actuelle.

        PS : en plus, je rêve de pouvoir ajouter plein de logos dans ma sidebar aux côtés de celui de ma boutique Amazon 😉

  9. ELEA

    Bonjour Jérémie,
    Pour dire la vérité je suis tombée ce midi sur ton site par hasard …et j’y suis restée un bon moment, comme tu peux le constater ! Merci pour tes conseils d’écriture très instructifs et clairs.
    Comme je suis là, j’en profite pour te donner un petit avis sur les couvertures, sachant que je n’ai pas lu du t
    Personnellement je fais partie des lecteurs éclectiques et quand j’aime, je dévore.
    Mais pour que l’auteur ait une chance de m’attraper au vol, il faut que la couverture du “chef d’oeuvre” m’interpelle et là ….ben non…désolée. Dans la première c’est très froid et tristounet. Et le halo : je ne l’avais pas vu non plus (trop en coin peut-être). En plus si c’est de la science-fiction les couvertures “dessinées” me plaisent plus mais bon c’est complètement subjectif…
    Pour les terres …je dirais juste “vu et revu”. Donc ni l’une ni l’autre.
    Le titre par contre est accrocheur.
    Bonne continuation à toi et merci encore pour tes partages…
    ELEA

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour ELEA,
      Merci beaucoup pour ce commentaire sincère ! La subjectivité est inévitable concernant les visuels que sont les couvertures et les textes, mais plus j’ai d’avis subjectifs, plus je peux m’approcher d’une certaine objectivité 😉
      C’est vrai qu’avec le recul, pour l’instant, je ne suis réellement satisfait par aucune des couvertures… Mais je vais peut-être tenter un test avec l’image du milieu, pour voir si ça a un impact sur mes ventes Amazon. J’en suis toujours à une phase d’expérimentation.
      A bientôt et content que mon blog t’ait plu 🙂
      Jérémie

      Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour, merci pour votre vote ! J’en déduis que vous avez lu mon texte et je suis content que vous trouviez que la couverture colle bien à l’ambiance 🙂
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  10. Romain

    Bonjour Jérémie,

    Même si je n’ai pas du tout le même âge (29 ans et demi), j’adore ton retour d’expérience : ) !

    Comme cela a été dit dans les commentaires, je pense que la couverture est ultra importante. C’est un peu comme le titre d’un mail commercial : on va ouvrir ou pas …

    Etant moi-même fortement intéressé par l’écriture d’un livre, je suis donc ton aventure. A mon avis, avec la démocratisation des outils de publication d’Amazon, beaucoup de gens vont s’y essayer, la concurrence est rude ! Les ingrédients essentiels sont, à mon avis, un livre Génial (eh oui, rien que ça), écrit en étant au contact du marché (sur un blog dédié par exemple), et une promotion accrue via ton propre blog (si possible avec une liste email). Par exemple, je ne sais pas si tu as un autre blog, mais je ne vois pas de liste email sur celui-ci, et surtout, j’ai l’impression que ce blog s’adresse aux écrivains en herbe, plutôt qu’aux lecteurs potentiels de ton livre. Pourquoi pas, mais du coup, c’est moins évident qu’il devienne une plateforme de vente pour ton livre.

    Voilà Jérémie !
    A bientôt

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Romain,
      Merci pour tes encouragements 😉 et pour tes réflexions, je suis bien d’accord avec toi.
      En ce qui concerne ce blog, c’est clair qu’il est orienté autoédition, mais aussi écriture de textes de science-fiction, j’espère donc qu’une partie de mes abonnés sont intéressés par mes écrits (je compte lancer un sondage dans quelques temps pour en savoir plus sur ce que mes abonnés attendent). Pour la liste mail sur ce blog-ci, il y en a une en haut de chaque article, au-dessus du titre 😉
      Quant au blog “dédié” à mes textes, il y a ma boutique perso Éditions Destination Futur que je songe à développer davantage en ce sens, avec une liste de diffusion particulière pour les lecteurs qui veulent vraiment suivre mes publications. Ca fait partie des projets, mais ton message me fait penser que ça pourrait être vraiment bien. Mais bon, dans l’immédiat, je n’ai que quelques nouvelles, ce sera surtout intéressant quand je publierai mon premier roman !
      Bonne continuation à toi pour l’écriture 🙂
      Jérémie

      PS : tu n’as pas voté pour la couverture que tu préfères…

      Répondre
  11. Jacky Bourgogne

    Salut Jérémie
    C’est très intéressant cette synthèse et assez instructif pour progresser. Je vais d’ailleurs l’afficher dans mon froupe.
    Moi perso, j’aime bien la couverture 3 qui attire l’œil et fait tout de suite penser à de la Sf avec ldes mondes parallèles. Quand à ta nouvelle, je l’ai finit et vais m’attaquer au commentaire Amazon dans (très) peu de temps.
    Bonne chance. tu le mérites.
    Bien amicalement
    Jacky

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Salut Jacky,
      Merci d’avoir partagé ma publication 😉
      Merci pour ton vote, je crois qu’effectivement je vais tester une des couv avec les planètes à la rentrée de septembre, pour voir l’effet sur les ventes. Je penche plutôt pour la 2e, avec son côté désordonné, aléatoire, comme les effets que l’on peut avoir sur l’Histoire 😉
      Et un 3e merci d’avance pour ton commentaire prochain sur Amazon !
      A bientôt, amicalement,
      Jérémie

      Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Question intéressante 😉
      Je ne parle pas de ma boutique perso parce que je n’y fait presque aucune vente, donc oui, je vends davantage sur Amazon.

      Répondre
  12. Marie-Do

    Coucou Jérémie,

    Moi j’aime bien la 2, elle représente bien le coté chaos dans lequel on se trouve lorsque
    l’on lit ton livre, ce que traduisent ces planètes disséminées un peu partout et non rectiligne comme sur la 3 et les planètes représentent bien le coté monde parallèle.

    Voilà mon humble avis
    A bientôt
    Marie-Do

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Marie-Do,
      Merci pour ta visite et pour ton vote ! Je suis d’ailleurs assez d’accord avec ta préférence pour la 2e, je pense que c’est elle que je vais tester lors de ma “rentrée littéraire” en septembre 😉 (je prévois la publication d’une autre nouvelle, ce sera une bonne occasion de relancer la machine).
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  13. Chris

    Bonjour Jérôme, Félicitations ! Résultats bons pour une première publication. Pour la couv. La troisième attire l’oeil de suite. Par contre je supprimerais les bandeaux pour une typo en blanc plus imposante. Bonne continuation.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Chris,
      Merci pour ton vote et pour ta remarque au sujet de la typo. Je trouve que ce n’est pas toujours évident de faire ce genre de choix, parce que je voudrais donner une cohésion d’ensemble à toutes mes nouvelles, et ce fameux rectangle blanc un peu transparent avec le titre en noir est aisément reconnaissable (je l’ai déjà agrandi, parce qu’avant, les miniatures sur Amazon étaient illisibles…). Pour la couverture du roman, je ferai sans aucun doute d’autres choix graphiques, mais je vais essayer de réfléchir à ta remarque.
      Merci et à bientôt 🙂
      Jérémie

      Répondre
  14. Ping : 1 mois après la publication de "Un ...

  15. Yann

    Salut !

    Avec un tout petit peu de retard (heu… la notion du temps est abstraite et relative, nan ? ^^), je viens donner mon avis sur les couvertures de ton livre.

    Petite précision: je n’ai pas (encore) lu ton livre, donc considère mon avis comme celui d’un potentiel lecteur à la recherche d’un livre à lire. La troisième couverture attire plus mon attention. Mais j’aime beaucoup la première, très simpliste, mais c’est ça qui la rend originale. Le seul “défaut” étant qu’on ne voit pas qu’il s’agit d’un roman de SF, c’est pour cela que je te conseillerais de mettre des couleurs plus surprenantes, qui ne colleraient pas à la couleur typique des meubles en question.

    Bonne journée,

    Yann

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Salut Yann,
      Merci pour ton commentaire, j’aime bien avoir des avis de “lecteurs potentiels” 😉
      Moi aussi, j’aime beaucoup la simplicité de la 1ère couverture et savoir ne pas trop en faire est souvent une bonne chose. Mais il est vrai que son problème est de ne pas “résonner” SF. Et je ne pense pas que de lui mettre des couleurs surprenantes améliore cet aspect… Je crois que ça lui donnera un côté plus fantastique ou fantasy, mais pas science-fiction :-/
      Je ferai un test avec l’une ou l’autre des couvertures planètes à la rentrée de septembre, ma préférence allant à celle où les Terres sont désordonnées.
      PS : en matière d’uchronie, je viens de commencer Black-Out de Connie Willis, et c’est vrai super 🙂 (prix Hugo, Nebula et Locus !)

      Répondre
  16. Pascal Bléval

    Hello! Concernant l’échec de la gratuité, je dirais qu’elle semble efficace dans certains cadres seulement, selon les différents retours d’auteurs indépendants glanés ici ou là.
    L’idéal semble d’offrir un ou deux de ses livres (ou nouvelle) en “permafree”, donc en le laissant gratuit tout le temps. Par exemple, cela peut être le premier épisode d’une série.
    Car manifestement, et tu es loin d’être le seul à le constater, le passage de la période de gratuité au retour au “payant” est bien souvent un échec.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Effectivement, ça ne fonctionne pas toujours aussi bien à chaque fois (malheureusement… 😉 ). Ça nous oblige à être créatifs !
      Le permafree est effectivement une bonne idée, c’est ce que je fais avec mes mini-nouvelles, mais il n’y en a pas assez à mon goût, et avec “Alice et le Crédit Solidaire” que j’offre dans ma newsletter. Mais j’aimerais bien proposer une autre nouvelle gratuite sur Amazon, mais ils n’étaient pas d’accord pour le permafree la dernière fois que je les ai contactés. Peut-être aujourd’hui, comme j’ai un plus grand nombre de textes qu’à l’époque, ils accepteront. A une époque, ça me semblait réserver aux 1er épisodes de série (ce qui est une bonne stratégie, c’est comme ça que j’ai découvert Toxic), mais j’ai vu récemment un tiers de roman proposé gratuitement, ALE 2100, avant la sortie du livre complet. Je demanderai à l’auteure comment elle a fait (Sophie est très sympa et partage volontiers ce qu’elle connaît, ici sa page Facebook).
      A bientôt

      Répondre
  17. jacky

    Merci Jeremy pour cette étude intéressante. Rares sont ceux qui publient honnêtement leurs résultats.
    Est ce que tu vends toujours un livre par jour. Ce qui est en fin de compte plutôt un exploit par les temps qui courent.

    A noter que la sortie d’un nouveau livre est un moteur qui relance l’ensemble des ventes y compris des précédents. C’est pourquoi je tente de le faire au moins une fois par an.

    J’ignorais également (suite à ce dernier commentaire) que l’on pouvait mettre le 1er exemplaire gratuitement dans le cas de séries. Merci de nous tenir informé à ce sujet. Je pense que dans le cas où l’on écrit une série de plusieurs tomes cela peut s’avérer intéressant.

    Enfin dernière info, mon dernier livre “Dieu existe t-il ? Les réponses de la science et de la philosophie” qui est un essai se vend à la moyenne d’1 par jour en version papier (createspace) alors qu’en version kindlle c’est plutôt 2 à 3 par semaine. Faut-il en conclure que c’est une nouvelle tendance du marché ou un hasard dû au sujet. Je l’ignore mais si d’autres sont dans ce cas ce serait intéressant d’avoir leur avis.

    Bien amicalement
    Jacky
    * http://www.amazon.fr/gp/product/B00QCKXJ7I/

    Répondre
  18. jacky

    Réponse de Sophie au sujet de la gratuité permanente
    ” ALE 2100 Partie 1 est un extrait du roman complet qui lui fait 650 pages et, est à la vente pour moins de 5 euros. j’utilse la politique d’Amazon pour avoir cette première partie en gratuité permanente qui est de s’aligner sur les concurrents… donc j’ai loadé cette partie sur Amazon et d’autres sites comme Fnac et Kobo, puis j’ai demandé à des amis de “signaler” que ce livre existait en gratuité, quelques jours plus tard, Amazon s’était aligné ! Par contre pas de retour en arrière possible. Voilà j’espère avoir répondu à votre question.”

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Jacky,
      Je fais 2 réponses en 1. Tout d’abord merci pour rapporter ici cette précision de la part de Sophie 🙂 Effectivement, Amazon s’aligne sur le prix de la concurrence, c’est une bonne idée de s’en servir pour la gratuité. Si l’on possède son site perso, il est facile d’y fixer le prix de nos ouvrages.
      Pour mes livres, je ne suis plus tout à fait à 1 par jour, j’ai des jours sans et des jours avec plusieurs. Sur les 3 derniers mois, la moyenne tourne autour de 0,8 par jour (73 ventes en 90 jours), avec une légère baisse en janvier. Je compte aussi sur mes prochaines publications pour relancer la machine 🙂
      Pour tes livres, je n’ai pas trop de données sur le rapport papier/numérique et je n’utilise pas encore Createspace, mais je pense que ça dépend de la thématique du livre qui correspond à un lectorat plus ou moins “numérique”… Je fais dans le cliché, mais peut-être que les lecteurs de SF sont plus numérisés que les lecteurs de philo ou d’ouvrages traitant de religion ?
      Bonne continuation à toi,
      Jérémie

      Répondre
  19. Sophie G. Winner

    Bonjour,

    Merci Jérémie d’évoquer mon roman 😉 Pour la gratuité permanente, j’ai téléchargé ALE 2100 Partie 1 (et non le roman complet) en lui attribuant un prix de vente. Puis, j’ai téléchargé le même texte avec le même titre sur d’autres plateformes comme Kobo et Fnac à 0€ via smashwords. Enfin, j’ai demandé à des connaissances de se connecter sur Amazon et de “signaler” ce produit comme moins cher ailleurs. Amazon a une politique du meilleur prix pour ses clients. Quelques jours plus tard, le site avait aligné le prix et je suis passée en gratuité permanente^^
    Voili, voilou. Bonne chance à vous tous !

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Sophie,
      Merci à toi de venir expliquer comment tu t’y es prise 😉 Je pense que j’appliquerai cette méthode pour une prochaine publication de nouvelle et pourquoi pas pour mes futurs romans (je bosse dessus, je bosse dessus !). Effectivement comme tu le disais je ne sais plus où sur le net au sujet de ton extrait gratuit, “au bout de 200 pages, le lecteur en a assez lu pour savoir si ça lui plaît ou non”.
      A bientôt !
      Jérémie

      Répondre
  20. Marie do

    Je viens mettre de l eau au moulin de Jacky. Cela fait 2 mois que j ai un rapport de 5 à 6 livres papier pour un kindle pour 59 astuces pour decoder votre ado qui est pourtant à 0.99 cts. Je pensais que cet effet était du au fait que c était un guide. Mais apparemment non d après Jacky. Tu devrais tenter l aventure Jérémie. C est peut être du boulot mais ça vaut le coup.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Marie-Dominique,
      Merci d’apporter ton témoignage à cette question. Mais, comme je le disais à Jacky (et je sais que c’est un peu cliché), je me demande si tes lecteurs (parents d’ado) sont aussi “numérisés” que des lecteurs de SF… ?
      Quoi qu’il en soit, je pense que je vais me lancer dans Create Space, mais pas pour mes nouvelles seules, j’ai peur que ça fasse trop maigre pour un livre papier, même pour mes 2 textes les plus longs, Un Fils Inattendu et Duplicate Corporation. Je n’ai pas envie de me prendre des commentaires négatifs à cause de ça…
      Idéalement, j’aimerais attendre d’avoir assez de nouvelles SF pour proposer un recueil conséquent. J’en ai publié 4 (la 5e c’est du fantastique), j’en ai 2 en cours d’écriture et 2 dans un coin de ma tête. 8 ce serait un bon nombre.
      Et bien sûr, je compte le faire pour mes romans, sauf qu’ils ne sont pas encore écrits, héhé 😉
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *