Bloqué dans le scénario d’un roman SFFF ? Voici 1 solution…

conseils pou récrire un scénario de roman de science-fictionVous vous dites peut-être : “Je suis bloqué pour écrire mon roman, ça me démotive et je procrastine…” Situation peu dynamisante. C’était mon cas au début de l’été. Pourtant le scénario et l’univers de mon roman étaient assez développés, mais je trouvais l’intrigue fade et sans surprise, sans relief…

Voici la solution que j’ai adoptée pour sortir de cette impasse. Je partage avec vous mon document de travail. Saluons la magie d’internet, car c’était impossible pour les auteurs du passé !

Le travail sur le synopsis

Après environ 2 mois (mai-juin) à essayer d’améliorer le scénario de mon histoire, je ne savais plus quoi faire. Surtout qu’avec une histoire aussi développée, ça devient plus difficile de modifier les fondations, de réorienter complètement certains passages ou de supprimer des évènements…

Je suis donc allé chercher de l’aide sur le forum de CoCyclics. Après relectures et hésitations, j’ai mis mon synopsis de travail en bêta-lecture dans la partie réservée à ce type de travail. L’accès est restreint : il faut être un membre actif depuis au moins 1 mois et soumettre sa candidature aux groupe des bêta-lecteurs officiels qui regardent si l’on respecte bien les règles de bêta-lecture. J’aime bien la citation d’un des membres qui résume bien le principe sur cette page :

Une bonne bêta-lecture, c’est aider l’auteur à se mettre dans la tête du lecteur.

C’est à cette occasion que j’ai découvert qu’on distinguait 2 types de synopsis :

  • le synopsis de travail : avant la phase d’écriture, comme une sorte de plan détaillé du scénario qui servira de guide à l’auteur pour ne pas se perdre en chemin. Plutôt long (c’est donc mon cas).
  • le synopsis de soumission : après la phase d’écriture, comme une sorte de bref résumé du scénario pour démarcher des éditeurs ou des partenaires avec un emballage à la fois attrayant, compréhensible et fidèle. Plutôt court.

Cocyclics : bêta-lecture de nouvelles et romans de SFFFJe prévois que le roman fasse environ 500 000 sec (sec = signes espaces comprises), ce qui équivaut environ à 80 000 mots et 200 pages au format poche. Le titre était initialement “Le Temple des Quatre Merveilles” mais ça ne me convient pas et je n’ai encore rien trouvé d’autre…

Pour ceux  qui écrivent des histoires n’appartenant pas aux genres Science-Fiction, Fantastique ou Fantasy acceptés sur CoCyclics, il existe d’autres forums de bêta-lecture qui acceptent tous les genres. Par exemple le forum Co-Lecteur (devenu Mille-Feuilles) à l’architecture et aux règles similaires.

 

Les résultats suite à ce travail

pdf outil pour écrivain : canevas de synopsis de travailPour ceux que ça intéresserait de savoir comment j’ai structuré mon travail, voici le canevas que j’ai utilisé (format pdf à télécharger). Ça donnera peut-être des idées à certains auteurs sur une façon parmi d’autres de structurer son travail. En tout cas, je l’espère.

Ayant posté mon synopsis au mois de juillet, il n’y avait pas grand monde sur le forum (vacances), il n’y a donc pas eu foule pour bêta-lire mon travail. Je pense aussi qu’il était un peu trop long (23 ksec), je n’ai pas réussi à condenser davantage… Mais les 2 retours que j’ai eus ont été très profitables :

  • mon univers présente des incohérences : le système totalitaire que je dépeignais était vraiment trop totalitaire (pas facile à accepter…), une des technologies employées semblait injustifiée…
  • mon scénario comporte des incohérences : actions illogiques d’un personnage secondaire qui trahit le héros, sentiments discutables du héros vis-à-vis de sa compagne…
  • ce scénario est assez plat et sans surprise : à part la trahison du personnage secondaire dont je viens de parler, il n’y a aucun dévoilement majeur ou retournement de situation. Ce n’est qu’un scénario et tout dépendra de la façon dont ce sera écrit, mais là, ça n’entraîne pas émotionnellement le lecteur…
  • et un évènement majeur de l’univers n’est pas utilisé à bon escient :  il n’affecte pas ou très peu l’intrigue et c’est dommage (c’est un attentat politique). Je passe à côté de quelque chose (je reviendrai sur ce point dans un autre article car il me semble important).

Bref, j’ai beaucoup de travail pour refondre cette histoire et en faire autre chose de plus crédible et de plus dynamique !

 

Garder la motivation pour écrire le roman

Je créerai sans doute début 2015 ce que l’on appelle “un challenge 1er jet” sur le forum de CoCyclics pour présenter mon roman et obtenir un soutien moral pour garder la motivation au cours de la rédaction. Mais ce sera une fois que j’aurai bien avancé sur le scénario !

motivation pour l'écriture d'un roman

On peut partager sur notre vécu (difficultés et réussites), sur l’avancée du roman et sur divers éléments de l’intrigue, les personnages ou des passages précis du texte… Ça rend les choses plus concrètes et les échanges avec les autres sont stimulants. Il faut bien sûr, comme le nom l’indique, que ce challenge concerne le premier jet d’un roman (ou une réécriture quasi-complète).

Et oui, grâce à internet, l’auteur moderne n’est pas une créature solitaire 🙂

A propos, dans une autre section du forum, il est possible de faire bêta-lire des extraits de son roman (15 000 sec maximum). On peut poster autant de versions que l’on souhaite d’un même extrait, dans la limite de 5 extraits différents pour une même œuvre. C’est ce que je suis en train de faire pour ma novella “Une Cité sous Influences” . Et ce sera aussi le cas pour le roman, quand j’aurai quelque chose de consistant à proposer.

 

Et vous, si vous êtes bloqués comme moi dans l’écriture du scénario de votre livre, qu’avez-vous trouvé comme solution ? La bêta-lecture du synopsis vous tente-t-elle ?







Déjà 6 commentaires pour “Bloqué dans le scénario d’un roman SFFF ? Voici 1 solution…

  1. Marjorie@Histoire à Vivre

    Coucou Jérémie,

    En voilà un super article !! Et un grand merci pour le PDF, cela peut être vraiment d’une grande aide. Et comme tu dis, c’est déjà une étape pour soi de devoir éclaircir tout ça dans un but de bêta-lecture du scénario.
    CoCyclics a l’air génial, mais j’ai peur de ne pas avoir le temps, je me tâte…
    Je suis contente que les 2 retours t’aient été bénéfiques.
    Si j’ai bien compris, le scénario était celui de ton roman (dont le titre ne te plaît pas), et non celui de la novella “Une Cité sous influence” ? J’adore son titre. Ou je me trompe ?

    Je n’ai pas encore été bloquée dans l’écriture, car j’avance lentement en faisant d’autres choses. Mais je n’ai pas non plus écrit encore en SF donc ça pourrait m’arriver. La bêta-lecture du synopsis semble vraiment pertinente !

    Au plaisir et vivement la suite !
    Marjorie

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Marjorie,
      Tu as raison, c’est effectivement le titre du roman qui ne me plaît pas (initialement “Le Temple des Quatre Merveilles” mais ça sonnait plutôt fantasy), alors que celui de la novella me convient bien ! CoCyclics peut être réellement chronophage et décentrer de l’écriture car le forum est très actif et ses sections sont très nombreuses (causeries, langue française, techniques d’écriture, sources documentaires pour créer des mondes imaginaires, etc.).
      Content que l’article et le pdf te plaisent 😉
      Bonne continuation pour tes projets !
      Jérémie

      Répondre
  2. ELEA

    Merci pour ce partage Jérémie, c’est vraiment intéressant d’entrer dans les coulisses de la création d’un synopsis. Et encore une fois vive Cocyclics. Je vais guetter ton challenge 1er jet 😉
    Bonne rentrée !
    ELEA

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour ELEA,
      A vrai dire, je ne sais pas comment faisaient les auteurs du passé qui ne bénéficiaient pas d’internet (orthographe, documentation, etc. et les forums de bêta-lecture). Même si j’en conviens, la vastitude du réseau peut aussi nous faire nous perdre dans ses méandres et qu’il faut parfois savoir se recentrer sur l’essentiel 😀
      A bientôt
      Jérémie

      Répondre
  3. Lunawen

    Ce commentaire était intéressant. Pour ma part je suis encore dans l’écriture du premier jet et j’avais également pensé à le faire réviser par des bêta lecteurs. Je pense pour l’instant que mes fautes principales résident sur la réaction des personnages parfois contradictoires et le scénario (contradictoire par moment également). Pour l’univers de mon monde fantastique j’y travaille encore niveau créatures et des langues donc je ne peux pas me prononcer. Parfois cependant ce qu’on pense n’est pas toujours la réalité et il est bien d’avoir des avis extérieur qui peuvent souvent rendre l’esprit plus clair. Pour le scénario sans surprise j’y travaille en fait mais je ne m’imagine pas du tout ce que les lecteurs en penseront pour le moment on verra quand j’aurais terminé.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Lunawen,
      Pour avoir déjà fait l’expérience de rédiger de façon détaillée une histoire longue sans avoir fixé le scénario dans ses grandes lignes, je ne souhaite plus repasser de nombreuses phases de réécriture où les grands évènements sont remaniés… J’avais trouvé ça épuisant ! Du coup, l’étape de bêta-lecture sur le synopsis me semble indispensable, du moins au stade où j’en suis dans ma pratique de l’écriture. Mais tout le monde ne fonctionne pas pareil et l’important est aussi de se faire plaisir en écrivant (les avis extérieurs pouvant aussi bloquer la créativité si on leur accorde trop d’importance).
      Pour les histoires courtes, je ne m’en fais pas car il est facile de “tenir” tout le scénario dans sa tête en même temps.

      Pour les personnages, peut-être peux-tu t’aider de fiches-personnages ou de carnets : par exemple, Katherine Pancol a un cahier pour chacun de ses personnages et y note régulièrement des répliques qu’il pourrait dire, des attitudes qu’il pourrait avoir, en fonction de ce qu’elle observe chez les gens dans son entourage, dans la rue, etc.
      => sympa d’inventer des langues 😉 J’avais beaucoup aimé la Symphonie du Cosmos, de Roland C. Wagner où le héros allait sur une planète où les gens parlaient une langue agrégative = où les adjectifs et les compléments du nom sont collés au nom (un peu comme en allemand, je crois).

      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *