BIOS ou l’exploration de l’hostilité biologique

Isis, l'exoplanète hostile de la nouvelle de sf de R.C. WilsonVoici ma première chronique dans le cadre du concours Je Lis des Nouvelles et des Novellas (JLNN) lancé par le blog Un papillon dans la lune ! Pour cela, j’ai jeté mon dévolu sur une novella de Robert Charles Wilson écrite en 1999, j’ai nommé : BIOS.

Ce récit est un peu long pour une novella (300 pages) mais je le range dans cette catégorie car l’histoire ne traite que d’un seul évènement et qu’elle donne vraiment un sentiment de brièveté de l’action, de précipitation et de montée crescendo jusqu’à un paroxysme…

Mon avis de lecteur…

Cette histoire décrit en effet l’arrivée de Zoé, une scientifique un peu spéciale et pas très sociale, sur une station orbitale qui sert de base à une mission d’exploration d’une exoplanète baptisée Isis. La technologie employée pour le voyage ne permet de faire des allers-retours facilement (cela a pour l’histoire une importance que je ne vous dévoilerai pas ici).

Les problèmes que rencontrent le groupe d’exploration s’accumulent dans la base déployée au sol comme sur celle qui est en orbite… L’écologie de cette planète ayant plusieurs millions d’années d’avance sur la nôtre, notamment du point de vue microbien, on peut dire qu’elle n’est pas franchement sympathique avec les formes de vie terrestres. Ce huis clos environnemental fait parfois froid dans le dos !

Sans parler d’un supérieur hiérarchique envoyé par les Trusts, multinationales qui gouvernent désormais la Terre, qui débarque sur la station orbitale…

On a quand même le temps d’en apprendre plus sur notre héroïne assez particulière, son passé et son père créateur. Les questions délicates de la confiance, de l’amitié et de l’amour sont également traitées rapidement, à l’image du rythme de cette novella. Les personnages sont attachants.

Moi, j’ai beaucoup aimé ce livre. La construction très rigoureuse de cette biosphère étrangère et différente m’a donné plein d’idées pour décrire l’exploration d’exoplanète et la rencontre avec ses formes de vie.

Ce qu’en dit la 4e de couverture

Zoé Fisher explore la planète Isis dans BIOS, novella de science-fictionSitué à quelques années-lumières de la Terre, Isis est un monde verdoyant à l’écosystème complexe. Un monde classé zone de biomenace de niveau 4. La moindre molécule de son biotope est capable de tuer un être humain au terme d’une terrifiante agonie.

Et pourtant, Isis constitue la découverte la plus prometteuse de ce XXIIe siècle : berceau d’une vie fondamentalement différente, elle pourrait en miroir éclairer notre propre nature.

Zoé Fisher a été conçue pour explorer Isis. Son organisme a été génétiquement optimisé pour s’adapter à l’environnement inhospitalier de cette planète, sa personnalité patiemment construite autour de cette seule mission.

Quels dangers imprévus Zoé affrontera-t-elle sur cette planète grandiose et meurtrière ? Devra-t-elle sacrifier son humanité pour en découvrir tous les secrets ?

Et vous, avez-vous lu et apprécié BIOS ? Qu’avez-vous pensé d’Isis, cette exoplanète si hostile ?







Déjà 3 commentaires pour “BIOS ou l’exploration de l’hostilité biologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *