“Comment formater et typographier vos livres” : en préparation !

guide pratique typographie : comment écrire un roman et formater un livreComme promis, je vous donne des nouvelles du projet dont je vous ai déjà parlé et qui est quasiment finalisé : un guide pratique spécial auteurs intitulé Comment formater et typographier vos livres !

Chaque année, les éditeurs refusent des dizaines de milliers de manuscrits après en avoir lu seulement quelques pages… Quant aux auteurs indépendants, leurs lecteurs ne sont pas forcément plus tendres… Pourquoi ne pas mettre toutes les chances de son côté en produisant des livres à la forme irréprochable ? Une forme au service du fond ?

Ce guide s’adresse à vous si vous vous demandez comment présenter votre livre pour lui donner une apparence pro, que vous soyez sur le point de l’écrire, de démarcher des éditeurs avec ou de l’autoéditer, en papier ou en numérique.

Quand je dis que mon guide est « quasiment finalisé », il me reste encore une chose importante à faire : vous donner la parole afin de savoir ce qui vous questionne le plus dans la mise en forme de vos textes. Comme ça, si je n’ai pas pensé à traiter un sujet, je vais pouvoir y répondre. Par exemple, mon ami auteur Pascal Bléval me disait il y a peu : « Hé, mais tu ne parles pas du gris typographique dans ton guide ? » Merci à lui de sa remarque, c’est désormais chose faite !

MISE À JOUR DU 12/06/2016 : le guide est en vente sur Amazon et sur Kobo !

 

Un jeu-concours pour la publication du guide !

Mais avant toute chose, je suis en mesure de vous annoncer officiellement la date de la publication : le dimanche 12 juin !

Pour fêter l’occasion, en plus du petit prix de lancement, j’organise un jeu-concours toute la journée sur ce blog, avec des lots à gagner qui devraient vous plaire, dont plusieurs offerts par des auteurs que vous connaissez sûrement. Le temps de caler encore quelques détails et je vous en dirai plus dans ma prochaine newsletter d’ici une semaine si vous faites parti de mes abonnés (patience… et n’essayez pas de me soutirer des infos avant l’heure, je resterai muet !).
Dans cette prochaine lettre, je vous révèlerai aussi la couverture 🙂

 

Que contient ce guide ? « Formater et typographier », quésaco ?

Comme je le disais plus haut, je vous invite à vous exprimer dans les commentaires en bas de cet article, au sujet de ce qui vous bloque le plus pour présenter vos livres, que ce soit dans le formatage du livre (chapitres, sections, pages, paragraphes) ou dans le maniement du code typographique (dialogues, guillemets, espaces, italique, nombres, etc.). N’oubliez pas que vos commentaires peuvent donner des idées aux autres lecteurs et faire en sorte que ce guide réponde encore mieux aux besoins des auteurs !

Voici le sommaire détaillé de ce guide pratique pour que vous puissiez vous en faire une meilleure idée et me dire s’il vous semble complet ou si vous avez d’autres questions :

>>> Découvrir le sommaire détaillé en PDF !

 

Je propose pour chaque chapitre :

  • des explications claires ;
  • des exemples pour les illustrer ;
  • des conseils pour paramétrer son logiciel ;
  • des tutoriels de correction clé en main si votre manuscrit est déjà entièrement écrit (je les ai intitulés « Et si le mal est déjà fait, que faire ? »).

Les tutoriels sont centrés sur Word (que j’utilise), mais la plupart fonctionnent aussi sous OpenOffice Writer (je vous donne des infos spécifiques pour les cas où ça diffère) et avec des logiciels spécialisés d’écriture comme Scrivener (que j’utilise pour mes romans). De plus, les « principes » typographiques restent les mêmes, peu importe le logiciel !

 

Un “coup de tonnerre” sur les réseaux sociaux grâce à vous ?

Vous pouvez d’ores et déjà soutenir ce projet en rejoignant la campagne ThunderClap que j’ai créée pour l’occasion. Il s’agit d’un outil tout automatisé qui, si vous l’y autorisez, publiera un message à l’unisson le jour J sur tous nos comptes Facebook et Twitter pour parler du lancement de ce projet (vous pouvez choisir le contenu du message).

Cela permettra à d’autres personnes de profiter du petit prix de lancement (je le monterai à son prix définitif quelques jours plus tard) et je gagnerai du même coup en visibilité (ce qui est un vrai défi pour les auteurs indépendants comme moi).
Guide pratique spécial auteurs : Comment formater et typographier votre livre
Merci de votre implication et de tous vos messages enthousiastes !

À tout de suite dans les commentaires 😉

 

Crédits photo : © Monticellllo

Enregistrer







Déjà 15 commentaires pour ““Comment formater et typographier vos livres” : en préparation !

  1. Denis

    Hâte de l’avoir entre mes mains ! Le sommaire me donne envie en tout cas et comme je te l’avais dit, sa date de sortie me convient parfaitement (ça tombera pile poil avec la période de formatage de mon bouquin ^^).

    Pourra-t-on le précommander ? (je ne serai pas en France le jour de la sortie -_-) Et sera-t-il en papier et/ou en numérique ?

    Bonne chance pour le lancement et mon clap est prêt pour le 12 juin 😉

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Coucou Denis,
      Je te remercie d’ouvrir le bal des commentaires 🙂 Et aussi pour ton enthousiasme ! Ha ha, comme tu me l’as déjà demandé, je me suis penché sur la question des précommandes et je vais faire le nécessaire pour que ce soit possible sur Amazon et Kobo ! Sans doute une semaine avant (le week-end prochain, en fait).
      Et ce guide sera dispo en numérique et en papier (je n’ai pas fait un tuto CreateSpace pour ne pas le faire moi-même ^^ et le guide contient des infos qui manquent dans le tuto, notamment sur la gestion des sections).
      Bon week-end à toi, si des questions te viennent suite à la lecture du sommaire, n’hésite pas à revenir 😉
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
      1. Denis

        Ok merci pour les infos. J’espère que tu parleras du papier crème et de comment cacher la pagination sur certaines pages dans ce cas là 🙂 (je suis chiant avec ce papier crème hein^^). D’ailleurs n’y aurait-il pas un moyen de paramétrer la pagination en évitant par exemple de commencer à la première page tout en prenant en compte les pages “blanches” dans le compteur ?

        Sinon oui, si j’ai d’autres questions, je t’en ferai part 😉

      2. Jérémie Auteur de l’article

        Ha ha, j’ai pensé à toi et à ton papier crème en écrivant le chapitre sur les en-têtes et pieds de page 😉 Oui, tout cela est possible, sois rassuré !

  2. Acharat

    Ô oui !! Un cri de joie et de grand estime !

    Dès qu’il sort, je me l’offre et j’en fais une publicité autour de moi. Ce tutoriel est indispensable pour tellement de personne, écrivain ou non. Il y a pas plus de deux jours, j’ai reçu un coup de téléphone pour me demander comment faire une table des matières…
    J’attends donc la sortie avec impatience.

    PS : je pense même le proposer aux CDI… Oui les profs sont mauvais en traitement de texte…

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Coucou Acharat !
      Content de te voir ici 🙂 Merci pour ton enthousiasme et ton soutien sur ThunderClap ! La table des matières sera traitée, tout comme la table des illustrations 😉
      Concernant ton post-scriptum : en effet, les profs ne sont pas tous bons en traitement de texte (je dirais “en informatique” en général), je le constate bien parmi mes collègues. Au début de ma carrière, c’est le fait de concevoir moi-même beaucoup de supports pédagogiques qui m’a permis de progresser dans l’utilisation de Word. Le besoin d’économiser du papier lors des impressions multiples m’a poussé à optimiser mes mises en page (colonnes, tableaux, image et texte côté à côte, etc.) et donc à apprendre à jouer avec les outils de Word.
      Héhé, je n’avais encore jamais imaginé que mon livre pourrait se retrouver dans les CDI 😉
      Bon week-end !
      Jérémie

      Répondre
  3. Nathalie Bagadey

    Coucou Jérémie ! (et les copains que je retrouve avec plaisir ici aussi ! 😉 )
    J’ai lu tout ça avec attention, et j’ai une question : as-tu l’intention de parler des “pilcrow” / pieds de mouche (le signe ¶) et du fait de les afficher dans son traitement de texte pour ne pas faire d’erreur ?
    En tout cas, grâce à toi j’ai découvert Thunderclap, que je ne connaissais pas du tout. 🙂

    Bonne chance pour le lancement !

    Répondre
  4. Nathalie Bagadey

    Ah, et une autre idée (en espérant qu’il n’est pas trop tard) : je pense que pour le lecteur, un index alphabétique serait hyper pratique. Ainsi, lorsqu’il sera en train de formater son texte, et qu’il aura un problème avec les dialogues par exemple ou le tiret cadratin, en consultant l’index, il pourra directement tomber sur la/les page(s) concernée(s). :)4
    Mais c’est du boulot de compiler tout ça… 🙁

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Coucou Nathalie !
      Oui, je parle des pilcrow (je ne connaissais pas le nom anglais 😉 ). Le fait de les afficher est le point de départ pour travailler le formatage d’un texte. Je me suis rendu compte récemment que je laissais l’affichage presque tout le temps activé et que sans lui, j’avais l’impression d’écrire à l’aveugle. Cet affichage permet aussi et surtout de faire apparaître les espaces insécables auxquelles je consacre tout un chapitre, avec un tutoriel de correction pour les textes déjà écrits. Histoire de ne pas passer des heures à essayer de corriger ces espaces en supprimant celles en trop et en rajoutant celles qui manquent, avec un risque important d’oublis.
      Le pied de mouche (enfin… son code dans la fonction Remplacer de Word et d’OpenOffice) nous servira notamment pour supprimer les espaces inutiles au début et à la fin des paragraphes. Mais pas seulement : il servira aussi à homogénéiser l’utilisation des tirets et des guillemets pour les dialogues.

      Je note l’idée de l’index, cela pourrait en effet être pratique. À l’heure actuelle, à l’intérieur des chapitres, je fais déjà des renvois vers les autres parties du texte qui sont complémentaires. Je me demande si ça ne risque pas d’être redondant avec le sommaire, car les thèmes me semblent assez bien délimités dans des chapitres différents. Je vais y réfléchir, merci pour ta proposition 😉

      Content si ThunderClap peut te servir un jour 😉 C’est Sophie G. Winner qu’il faut remercier pour son propre (re)lancement de ALE 2100. C’est elle qui m’a fait découvrir cet outil !

      Merci de ton passage et à bientôt !
      Jérémie

      Répondre
  5. Léona

    Coucou Jérémie,
    Il m’a l’air super complet ce petit guide ! J’aimerais trop le lire !
    Je voudrais juste ajouter une petite idée. Je ne sais pas si elle pourrait convenir à celui-ci, au pire ça pourra l’être l’occasion d’en faire un second ^^.
    Je parle de la question épineuse de la couverture avec l’insertion de tous ses items. Un passage obligé qui relève du casse-tête quand on s’auto-édite (surtout quand on a deux mains gauches et/ou qu’on débute dans la retouche et le montage photo).
    Là encore tu me semble très bien placé pour nous aider.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Léona,
      Merci pour ton commentaire et pour ton soutien sur ThunderClap 🙂
      Ton idée mériterait en effet un autre guide à part entière… Une idée que je ne traite pas dans ce présent ouvrage et pour laquelle je ne suis pas certain, aujourd’hui, d’avoir les compétences nécessaires pour être d’une grande aide. Je n’ai pas de formation en graphisme, j’ai juste suivi plusieurs tutoriels sur l’utilisation de Photoshop. J’essaie surtout de faire des choses simples, d’avoir deux ou trois couleurs harmonieuses et d’éviter de surcharger mes couvertures.
      Pour certaines couv de mes nouvelles, j’y ai passé beaucoup de temps pour associer deux ou trois images (Les Enfants d’Aapep, Duplicate Corporation ou La Balade du Détecteur), pour d’autres, j’ai ajouté des effets de texte (Alice et le Crédit Solidaire), pour d’autres, j’ai fait super simple pour avoir juste un goût, une ambiance (Le Cube d’Ambre faite en une heure, ou Un Fils Inattendu). La couv de FianZailles n’est pas de moi, je la trouve très bien faite et elle répond à ces critères : simplicité (une seule image, une seule typo) et ambiance (zombie).
      Si tu ne vois pas toutes ces couv dans la sidebar, tu peux les retrouver dans la rubrique Mes écrits.
      J’espère que ces quelques conseils te seront profitables 🙂
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  6. Caroline

    Salut Jérémie !

    Très chouette idée, ce guide de typographie. Je me souviens d’avoir erré sans fin sur Internet à mes débuts pour trouver des règles claires et accessibles au néophyte.
    À la lecture du sommaire, le guide m’a paru très complet (et moi non plus, je ne connaissais pas le terme anglais « Pilcrow » que j’affiche, tout comme toi, de manière permanente lorsque j’écris.)

    Félicitations pour ce nouvel opus !

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Salut Caroline,
      Merci pour ton passage ici et pour ton message 🙂 Je comprends très bien ce que tu évoques sur l’errance de l’auteur débutant, héhé, et en effet, il n’est pas évident de trouver un site ou un ouvrage qui soit à la fois accessible et relativement complet. D’où l’idée de ce guide.
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  7. Liya

    Merci pour cette initiative, elle devrait répondre a pas mal de questions que je me pose en ce moment (par exemple il faut que je trouve comment présenter première page d’un chapitre pour l’envoyer aux maisons d’édition). Je lirais ça avec attention!

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Liya et merci pour ton commentaire !
      Ce genre de questions trouveront réponse 🙂 Il y aura un bon “aperçu” du contenu du guide dans la newsletter de ce samedi…
      A bientôt !
      Jérémie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *