Duplicate Corporation : bilan de la publication 1 mois après

Duplicate Corporation nouvelle de SF française sur Amazon KindleJ’ai procédé au lancement officiel de “Duplicate Corporation” le 18 septembre sur la boutique Kindle d’Amazon. Je voulais en apprendre plus sur la façon d’entrer dans le Top 100 des livres payants de cette plateforme (je suis curieux). Je n’ai pas atteint les résultats attendus, mais j’en ai tiré 2 leçons personnelles.

Voici le bilan de cette publication expérimentale.

 

La publication et le Top 100 d’Amazon

L’objectif de publication que je m’étais fixé pour ce texte début 2014 pour ce texte était de réaliser 100 ventes et d’obtenir 10 commentaires en 1 mois sur Amazon.

Résultat atteint : 56 ventes et 7 commentaires en 1 mois et demi. Sur ce nombre de ventes, il y en a 45 qui sont des téléchargements gratuits (en vert sur le graphique) réalisés lors de la promotion du 30 août pour les abonnés à la newsletter de ma boutique (je rappelle que j’offre un extrait d’Une Cité sous Influences).

Pour comparaison, ma nouvelle “Un Fils Inattendu” a été téléchargé 171 fois sur une durée équivalente (147 gratuits et 24 payants). Alors pourquoi si peu de succès pour “Duplicate Corporation” ?

Cliquez pour agrandir :

nouvelles autoéditées en numérique sur Amazon Kindle - stratégie marketing

Avec un pic à 6 achats dans la journée du samedi 18 septembre (en rouge), il y avait peu de chance d’entrer dans le classement général des meilleures ventes d’Amazon… “Duplicate Corporation” a culminé à la 309e place. Plus 1 achat le jeudi précédent par Audrey qui était trop impatiente (ça, ça fait plaisir) ! Je remercie encore une fois les participants 🙂

A ma grande surprise, le texte est néanmoins entré pendant plusieurs heures dans le Top 100 de la catégorie Science-Fiction numérique (6e place) et dans le Top 100 de la même catégorie numérique et papier confondus (20e place) ! Je n’aurais pas cru que si peu de ventes auraient suffi pour y accéder.

Cependant, force est de constater que ça ne m’a pas avancé à grand-chose : pas de décollage des ventes à partir de ce moment… Il aurait fallu y rester plus longtemps.

 

Pourquoi ce lancement a-t-il été peu suivi ?

Je vois plusieurs raisons possibles :

Duplicate Corporation nouvelle de SF de Jérémie Lebrunet

  • Peut-être la période de l’année n’était-elle pas propice car les gens sont très occupés en septembre (rentrée scolaire et littéraire) et que ma publication est tout simplement passée inaperçue ?
  • Peut-être parce qu’elle a également été peu relayée, sans doute pour les mêmes raisons (aucun des blogs que j’ai contactés ne m’a répondu).
  • Peut-être aussi le fait que ce soit payant a freiné davantage les gens que si c’était gratuit.
  • Peut-être aussi mon “stock” de lecteurs fidèles était-il en grande partie épuisé car ils avaient téléchargé gratuitement la nouvelle en août…

 

Pourtant, j’avais tenu compte de ce qu’on m’avait dit au sujet de “Un Fils Inattendu” en créant une couverture indiquant plus clairement que c’était de la science-fiction.

Beaucoup de questions sans réponse, à moins que, dans les commentaires, vous me disiez sincèrement comment vous avez perçu ce lancement.

 

La 1ère leçon personnelle liée à ma perception des choses

Pendant la journée du lancement, il n’y a eu qu’une seule vente jusqu’en milieu d’après-midi (5 dans la soirée). Ça m’a fortement tourmenté, je me répétais des choses négatives sur l’intérêt de mon travail (je vous passe les détails). Déprimé et paralysé, je n’ai rien écrit ce jour-là…

J’ai compris qu’il était plus important de se focaliser sur les éléments positifs et sur ce qui marche afin de se dynamiser. En effet, en discutant avec un proche, je me suis senti mieux quand j’ai repensé à l’impatience d’Audrey du jeudi et au fait que la 1ère vente de cette journée de lancement avait été réalisée par mon ami Fred qui a retwitté et refacebooké l’évènement (merci à toi).

Tout est question de perception. Comme dirait Anthony Robbins dans “Pouvoir Illimité” : l’échec n’existe pas, il n’y a que des résultats. Pour lui, le mot “échec” est une interprétation de la réalité. La réalité, ce sont les résultats, les faits objectifs, conformes à ce que l’on attendait ou différents. Quand ils sont différents, il faut juste se demander quoi faire la prochaine fois pour se rapprocher encore plus de ce que l’on souhaite.

 

La 2ème leçon concerne l’utilisation de mon temps…

Une discussion avec ma compagne, une autre par mail avec un lecteur et la lecture d’un livre dont je vous parlerai vendredi m’ont fait reconsidérer mes priorités. Je passe beaucoup de temps à bloguer et à réaliser la promotion de mes nouvelles. Or, ce serait plus judicieux de me concentrer sur ce qui compte vraiment : l’écriture de mon premier roman. De plus, ce sera un élément beaucoup plus intéressant à promouvoir.

Je profite donc d’être en vacances pour préparer un projet d’envergure pour le mois de novembre : participer au NaNoWriMo avec “Une Cité sous Influences” que je compte réécrire entièrement et qui va devenir un roman ! Je travaille donc d’arrache-pied à élaborer un synopsis détaillé de mon histoire afin de savoir parfaitement où je vais.

bannière NaNoWriMo 2014 : écrire un roman de science-fiction en un mois

Je vous en reparlerai la semaine prochaine en détail. Mais en quelques mots, il s’agit d’un évènement international annuel où plus de 700 000 auteurs se lancent dans le challenge d’écrire 50 000 mots en 30 jours. NaNoWriMo est la contraction de National Novel Writing Month.

Liens :

Si j’arrive à tenir ce rythme d’écriture, je pourrais envisager la publication de ce roman pour février-mars 2015, ou plus tard si je lui fais faire un cycle complet de bêta-lecture sur CoCyclics. Dans ce cas, je publierai d’ici là une autre des nouvelles de science-fiction que j’ai en projet.

 

A vous la parole concernant votre perception de mon lancement de Duplicate Corporation. Ou peut-être les leçons que j’évoque vous font-elles réagir ?







Déjà 4 commentaires pour “Duplicate Corporation : bilan de la publication 1 mois après

  1. Chris Simon

    Bonjour Jérémie,
    Merci pour ce retour. J’apprécie ce que tu tires de cette expérience. Oui, il faut regarder le positif. Je pense à plusieurs choses. 1. la période de lancement payant n’était pas propice à l’achat comme tu l’as écrit les gens sont occupés par toutes les rentrées… 😉 2. Je ne pense pas en France que l’on puisse faire un lancement de livre avec gratuité (il y a plusieurs raisons dans lesquelles je n’entrerai pas ici. 3. Je t’avoue que j’ai moi-même complétement râté la sortie de ton livre. Je ne l’ai pas vue sur les réseaux. Donc peut-être réévaluer ta communication à ce sujet. Bonen continuation. Chris

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Chris,
      Merci pour ton retour. Concernant le lancement avec gratuité, je crois savoir un peu ce que tu en penses et je sais comment tu procèdes avec une augmentation progressive du prix, pour avoir lu ton interview sur le blog de Fred.
      Quant à la communication, c’est sûr que c’est un élément que je dois améliorer. Ça ne m’étonne pas que tu n’aies pas vu passer ma nouvelle sur les réseaux sociaux… Je devrais établir une liste de blogs littéraires orientés SF ou au moins SFFF et les contacter un à un. Et devenir plus présent sur FB et Twitter (mais c’est vite chronophage et il faudrait que je détermine une sorte de ligne éditoriale : fréquence de publication et orientation du contenu). D’ailleurs, mon compte Twitter est tout récent, je ne l’ai même pas encore rajouté dans les social icons de ce blog.
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  2. Abdel

    Bonjour,
    Merci de nous faire partager ton expérience et ça ne doit être facile si elle n’a pas était tout à fait concluante.
    L’échec n’est qu’un retour d’information et en effet en période de rentrée littéraire ça n’a pas du être facile.
    Et comment lâcher prise quand on fait soi-même sa propre promo…
    J’ai acheté ta nouvelle comme prévu le samedi, non pour la lire dans l’immédiat, mais pour participer à l’opération…
    J’ai vraiment envie d’écrire des petites nouvelles SF et étant débutant je continuerais à suivre tes retours d’expérience.
    encore merci et bon courage.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Abdel,
      Merci pour ton message et pour ton soutien le jour du lancement 😉 J’espère que cette nouvelle te plaira ! Effectivement, j’avais cru, à tort, que la rentrée littéraire serait un moment propice pour publier un texte, mais ce n’était pas le cas. Je pensais pourtant qu’attendre la fin de la première quinzaine de septembre suffirait à ce que les grosses sorties littéraires ne fassent plus d’ombre. C’est en faisant qu’on apprend.
      Je te souhaite beaucoup de plaisir à écrire tes nouvelles de SF, si tu as besoin d’un coup de main avec des relectures, je te conseille le forum de CoCyclics. Je ne suis pas tout le temps actif, alors si tu postes un texte, tu peux me prévenir en m’envoyant un MP, mon pseudo c’est Jérémie 😉
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *