Hommage aux victimes du Charlie Hebdo, et à toutes les autres…

Je suis Charlie hommage colombe Charlie HebdoChoqué par l’acte terroriste qui a frappé Charlie Hebdo, je pense que cette affaire concerne notre société en général et tous ceux qui vivent de leurs idées en particulier, qu’ils soient journalistes, dessinateurs, écrivains, musiciens, humoristes, cinéastes…

Moi-même auteur, je suis sensible au fait qu’exprimer ses idées puisse être mortel (même si je n’approuve pas le manque de respect de certaines de ces idées et condamne la récupération politique de cet attentat). Au temps de l’Inquisition ou de l’occupation allemande, tout le monde concevait cette possibilité. Mais aujourd’hui, dans un état démocratique et modernisé, ça l’est beaucoup moins. Pourtant, il y a encore de nombreux pays où des penseurs sont jetés en prison, condamnés à mort ou contraints à l’exil à cause de leurs paroles, de leurs écrits ou de leurs actes…

A mes condoléances pour les victimes et leurs familles, j’associe donc une pensée de compassion pour quelques unes des 900 personnes recensées à être abusivement emprisonnées de par le monde. Parmi elles, notamment :

  • Mahvash Sabet, professeur et poète iranienne, purge une peine de 20 ans de prison en raison de ses activités en lien avec la communauté religieuse Bahal’.
  • Azimjon Askarov, journaliste ouzbèk condamné à perpétuité pour avoir dénoncé la corruption.
  • Gao Yu, journaliste et enseignante chinoise, secrètement détenue par les autorités pour avoir mis en cause l’idéologie du parti communiste chinois. Encourt une longue peine de prison si condamnée.
  • Trung Tien Nguyen, un Vietnamien condamné à 7 ans de prison pour avoir appelé à davantage de démocratie dans son pays et au respect des Droits de l’Homme.
  • Ken SaroWiwa, écrivain nigérian pendu pour avoir défendu devant la Commission des Droits de l’Homme les droits de son ethnie (minoritaire) dont les terres étaient spoliées.
  • Raif Badawi, blogueur saoudien condamné à 1000 coups de fouet pour avoir exprimé des idées libérales sur son pays.
  • et tant d’autres dans tellement de pays…

Le site de PEN International recense beaucoup d’informations sur ces injustices, dont le nombre croît de façon alarmante.

écrivains emprisonnés pour leurs idées







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *