4 façons de sauvegarder ses écrits pour éviter la catastrophe…

des solutions pour éviter de perdre toutes ses donnéesQui n’a jamais vu son ordinateur s’éteindre pendant qu’il travaillait ? Panne de courant, batterie vide, écran mort, verre d’eau, plantage… Avez-vous déjà ressenti cette peur d’avoir perdu votre document, vos dernières modifs, voire l’ensemble de vos données ? Quand on écrit, on sait les heures de travail que ça représente et l’impossibilité de réécrire à l’identique ce qui a été perdu.

Voici donc 4 solutions faciles pour mettre vos textes à l’abri d’une “défaillance technologique” !

La sauvegarde dans sa boîte mail par date

Elle consiste à s’envoyer à soi-même son fichier en pièce jointe dans un mail vide après chaque session de travail. C’est la boîte mail qui sert d’espace de stockage. Ainsi, il est facile de télécharger cette pièce jointe depuis n’importe où et n’importe quel ordi si le sien rend l’âme. Pour savoir quelle est la dernière version ou depuis combien de temps on n’a pas sauvegardé son travail, il est utile (mais fastidieux) de rajouter à la fin du nom du fichier v1, v2, v3.1, v3.2… ou la date 12 mars, 14 mars matin, 14 mars soir…

C’est ce que je faisais il y a longtemps, mais dès qu’on multiplie le nombre de textes et les différentes versions, on ne s’y retrouve plus. Avec le risque de travailler dans un document ancien, ou pire, d’écraser le fichier le plus récent par un vieux et de perdre nos dernières modifications.

Sans compter le fait qu’il faut sauvegarder ses fichiers 1 par 1 !

La sauvegarde sur un support externe

C’est ce que beaucoup font : la sauvegarde de tous leurs fichiers sur une clé USB ou un disque dur externe. Comme ça, les documents existent sur 2 supports différents. C’est sûr, c’est facile, mais il faut le faire régulièrement pour se garantir une sauvegarde actualisée. Là aussi, on peut dater les différentes sauvegardes pour savoir depuis combien de temps on ne l’a pas fait (et le temps passe parfois très vite).

Le problème, c’est que ce matériel est autant sujet à la casse, la panne ou le verre d’eau que l’ordinateur, surtout s’il reste branché dessus en permanence. Et la question des multiples versions et de l’actualisation des données se pose toujours…

La sauvegarde cryptée dans le “Cloud”

sauvegarder ses fichiers textes, images, audios et vidéos en ligne dans le cloudOn appelle “Cloud” (nuage en anglais) les espaces de stockage et de sauvegarde en ligne. Moi, c’est la solution que je préfère. Depuis que j’ai testé Dropbox, je l’ai adopté ! Il suffit d’une adresse mail pour créer un compte et disposer de 2 Go de stockage gratuit et sécurisé selon un chiffrement AES (ne me demandez pas en quoi ça consiste exactement, mais je leur fais confiance). 2 Giga-octets, ça représente une quantité gigantesque de texte au format Word… Et en effectuant quelques actions (suivre le tutoriel, lier son compte FB et son compte Twitter, etc.), il est facile d’obtenir jusqu’à 4 Go ; et jusqu’à 18 Go en faisant davantage d’efforts (inviter des gens à utiliser Dropbox). Et si ce n’est pas suffisant, c’est 10 $ par mois pour 100 Go.

Le principe est simple : on installe le logiciel Dropbox et il crée sur l’ordinateur un dossier spécial qui est connecté avec le serveur de DB (un serveur = un ordinateur). Dès qu’on crée ou modifie un fichier dans ce dossier, il est instantanément sauvegardé sur le serveur de DB. Si notre ordi plante (et même sans ça), on peut avoir accès depuis n’importe où à notre dossier en se connectant à son compte.

Je sais maintenant que je ne me retrouverai plus jamais dans la situation que j’ai vécue il y a 4 ans quand l’écran de mon ancien portable a lâché : presque un mois sans pouvoir accéder à mes données… Faut dire que j’avais d’abord essayé de résoudre le problème tout seul via l’aide d’un forum avant de confier la machine à un informaticien.

enregistrer tous ses dossiers importants sur Dropbox, de façon sécurisée

Et si vous utilisez plusieurs ordinateurs, il est possible d’installer DB sur chacun d’eux et votre dossier se “synchronisera” tout seul : dès que vous modifiez un fichier sur l’un, il sera mis à jour sur l’autre ordi dès que vous l’allumerez. Magique ! Fini les multitudes de versions d’un même fichier, ici vous travaillez toujours sur la dernière version de votre doc sur tous vos appareils. Dropbox fonctionne d’ailleurs maintenant sur les tablettes et les smartphones.

Bon, cette solution ne dispense pas d’une sauvegarde de temps en temps sur un disque dur externe ou une clé USB, mais qu’est-ce que ça simplifie la vie !

De plus, DB permet le partage de données avec des proches ou des contacts professionnels : série de photos, dossiers remplis d’une multitude de fichiers, logiciels trop lourds pour être envoyés par mail, etc. C’est très pratique.

Si vous êtes tenté par cette solution, je vous serais reconnaissant de me contacter via cette page, je vous enverrai une invitation Dropbox et vous me ferez bénéficier de 0,5 Go de stockage supplémentaire. Ça me permettra de stocker encore plus de choses dans mon dossier Dropbox, notamment la banque d’images que j’utilise pour ce blog 😉

La sauvegarde sur DVD

Enfin, une fois par an, n’hésitez pas à sauvegarder l’ensemble de vos données sur un DVD et à le confier à un proche. Ainsi, si dans la même journée, votre ordinateur, votre disque dur externe et le serveur de Dropbox brûlaient, il vous resterait encore cette sauvegarde, sans doute pas très actualisée, mais bon 😀

 

Et vous, comment vous y prenez-vous pour mettre vos fichiers à l’abri de tout incident ?







Déjà 13 commentaires pour “4 façons de sauvegarder ses écrits pour éviter la catastrophe…

  1. Fred@Ecrire... et s'enrichir !

    Merci pour ces précieux tuyaux !
    Moi qui ai la flemme de régulièrement sauvegarder mes données, DropBox va me changer la vie !
    Je pense même que je vais souscrire à leur offre à 10 USD (très abordable), et balancer tout mon disque dur sur DropBox. Ça vaudra le coup (et le coût) !

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Salut Fred,
      Tout ton disque dur ? 🙂 Remarque, de cette façon, plus aucun souci de sauvegarde… Et comme tu dois avoir pas mal de données de travail avec tout ce que tu écris.

      Répondre
  2. Nathalie

    Bonjour Jérémie, merci d’avoir partagé ces précieux conseils. Je peux effectivement dire que j’ai déjà testé toutes les 4 alternatives. Pour moi, je dirais que cela dépend de ce que je veut sauvegarder. En général, dernièrement, ce seraient plus sauvegarde dans ma boite mail, sur un disque externe ou sur Dropbox !

    Pour ceux qui ont une boîte mail Gmail ou Outlook, je sais que Gmail a son ‘Drive’ et Microsoft son ‘Skydrive’ si je ne dis pas de bêtises. Si jamais ça pourrait aider quelqu’un…

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Nathalie et merci pour ce complément d’information au sujet du stockage en ligne. J’utilise parfois Google Drive pour lire ou partager des documents. L’inconvénient c’est qu’on ne peut pas travailler sur ces documents si on n’a pas de connexion à internet (dans le train par exemple).
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  3. Monique

    Cher Jérémie,

    Grand, grand merci pour ce conseil. J’ai souvent négligé la sauvegarde de mes données. On ne le souhaite pas, mais il vaut mieux prévenir que guéri. Or nos données actuellement constituent notre être entier en un certain sens. Je vais immédiatement m’ envoyer par mail certains fichiers en attendant de compléter la sauvegarde par les autres méthodes. Que Dieu vous bénisse.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Monique,
      Nos textes sont effectivement quelque chose de très important, en regard de l’investissement affectif et du temps passé 😉
      Content que cet article vous ait intéressée !
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Gabrielle, effectivement, ce genre de précaution n’est pas anodine 😉
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour,
      C’est vrai que ce support n’est pas le plus performant, mais il s’agit surtout de rajouter une couche de sécurité supplémentaire. Et puis c’est le seul qui résisterait à une explosion électromagnétique 😉

      Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Ah oui, je ne le souhaite à personne… Aujourd’hui, vus les millions de signes qui dorment sur mon disque dur, j’en serais malade !
      Je ne savais pas que tu écrivais, je vais aller voir ton blog.
      Bonne continuation 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *