Pourquoi la PulpWars devrait vous préoccuper davantage que StarWars…

Ces derniers jours, vous avez peut-être entendu les réseaux sociaux hurler ? Oui, un réseau social, ça peut hurler si on lui fait suffisamment peur… Ou alors, vous avez senti jusque dans votre clavier l’onde de choc qui a secoué Internet ? Eh oui, malheureusement pour nous, la PulpWars a éclaté 🙁

Pour ceux qui prendraient l’info en cours de route, les hostilités ont commencé par des destructions inexpliquées, qui ont laissé pantoises les autorités :

Puis, des graffitis ont recouvert les murs des villes européennes, chacun revendiquant son hégémonie sur le domaine du pulp, et beaucoup de nos concitoyens ont eu peur de sortir de chez eux pour aller réveillonner :

Finalement, des mouvements de foules inquiètes ont été observés jusque dans la forêt amazonienne pour demander des pourparlers, un cesser-le-feu, voire une armistice inespérée… Mais rien n’y a fait.

 

En ce début 2018, c’est donc avec une boule au ventre que je vous annonce le plongeon de notre civilisation dans une nouvelle ère : la Guerre du Pulp ou, plus anglophonement, la PulpWars ! Oui, bon, je sais, il y a un problème avec le “s” de “Wars”, mais c’est pareil pour “StarWars” qu’on devrait traduire par “les Guerres de l’Étoile”.

Très concrètement, cela veut dire que vous allez devoir choisir votre camp entre les deux belligérantes, j’ai nommé les maisons d’édition Walrus Books et Bang Bang Press. Choisissez bien, car la gagnante dominera le monde… Afin de pouvoir vous décider, je vous suggère de lire instamment la troisième anthologie du Walrus Institute. Elle est disponible gratuitement sur la plateforme Switch. (plein de formats numériques), mais aussi Amazon et Kobo. Le choix de la gratuité est hélas une nécessité : les cartes de crédit seront bientôt obsolètes, car les banques vont faire faillite à cause de l’effondrement de l’économie mondiale et des marchés financiers…

couverture anthologie Walrus Institute 3 Pulp Wars

Au sommaire, Stéphane Desienne, Vincent Corlaix, Olivier Saraja, Absinthe Pandemos et moi-même représenterons les couleurs de Walrus Book, tandis que Ophélie Bruneau, Dominique Lémuri, Sandrine Scardigli, Jean-Basile Boutak, Antony Boulanger et Celia Deiana défendront l’honneur de la maison Bang Bang Press ! Le tout, orchestré par Jacques Ouroboros Fuentealba.

Et pour ceux qui auraient besoin de cours de rattrapage, voici les liens des deux premières anthologies :

couvertures des anthologies Walrus Institute







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *