NaNoWriMo 2014 : point d’étape des 7 jours

Bilan de la première semaine du NaNoWriMoVoici un court bilan de ma première semaine dans le NaNo. J’ai finalement opté pour écrire “Une Cité sous Influences” .

Certains participants ont déjà fini, d’autres ont à peine commencé, je me situe dans un entre-deux : j’ai franchi le tiers de l’objectif hier soir = 16 800 mots ! La soirée de la Kick-Off chez les éditions Bragelonne y est pour beaucoup (quelques photos ci-dessous).

 

La Kick-Off Party du 31 octobre

Les Éditions Bragelonne ont accueilli dans leurs locaux parisiens une cinquantaine de participants pour le lancement du NaNoWriMo 2014. Je remercie encore l’équipe pour sa gentillesse ! L’ambiance de cette soirée déguisée était conviviale, discussion, repas, jeux. J’incarnais pour ma part un homme du futur qui venait de se faire poser une prise neurale à l’arrière du crâne et avait encore le bandage autour de la tête. Bon, il m’a fallu expliquer plusieurs fois mon déguisement, mais dès que les gens voyaient la prise dépasser, ils comprenaient tout de suite l’idée 😉

Cliquer sur l’image pour agrandir (je suis au fond à gauche avec le turban sur la tête) :

Kick-off du NaNoWriMo 2014 chez Bragelonne

Le lancement des sessions d’écriture a commencé à minuit pile, d’abord pendant une heure, puis 4 sessions de 30 minutes ont suivi. J’étais attablé notamment en compagnie de Raoul Duke, le journaliste de Las Vegas Parano, joué par Johnny Depp 😉 (voir ci-dessous sa tapette à mouche posée sur le clavier, prête à servir !). J’ai trouvé ça très stimulant d’être aussi nombreux dans cette énergie !
Bilan = 3373 mots pour “Une Cité sous Influences” en un peu plus de 3h de travail. Et j’ai continué dans le train du retour en Bretagne jusqu’à atteindre les 6366 mots.

NaNoWriMo writing buddies challenge d'écriture

Des exemplaires du livre de Chris Baty, le fondateur du NaNoWriMo, étaient à gagner pour ceux qui écriraient le plus de mots au cours de ces sessions appelées Words Wars (= guerres des mots). Lors de la 1ère session, j’ai pensé réussir à me positionner correctement, mais je ne réalisais pas la vitesse à laquelle tapent certains, sans jamais s’arrêter, ni hésiter, ni se relire… o_O Vitesse 3 à 5 fois plus élevée que la mienne (bien que je tape à 10 doigts). Au total, l’une d’entre elles a écrit plus de 12 000 mots au cours de la nuit !

Me concernant, je ne serais pas tranquille à l’idée de laisser trop de fautes, d’imprécisions ou d’incohérences dans mon texte. Je relis, corrige et complète donc mon roman au fur et à mesure pour ne pas me retrouver avec un travail de correction colossal. Je préfère écrire en veillant à une certaine qualité (il y aura forcément un phase de correction après), quitte à limiter la quantité produite. A chacun son NaNo 😉

 

La progression de mon Words Count

L’avance prise lors de cette première journée sur le quota des 1667 mots/jour est confortable. En effet, comme j’ai un travail à plein temps, il y a 2 jours de cette semaine où je n’ai pas pu atteindre cette quantité (1400 et 500). Mais je suis quand même à une moyenne de 2100 mots/jour et je trouve ça honorable au vu de ce que je produis d’habitude ! Et je compte bien avancer encore ce week-end. Mon Words Count (= compte de mots) était donc hier soir à minuit à 16 803 (= le tiers des 50 000).

Le NaNo, de mon point de vue, est un évènement très stimulant pour écrire car on est en lien avec une communauté d’auteurs (forum NaNo, forum CoCyclics, groupes Facebook et Twitter) qui se sont lancés le même défi que nous : placer l’écriture au centre de notre vie pendant un mois. Bon, c’est déjà le cas le reste de l’année, mais j’y consacre moins de temps… Là, je trouve que j’avance vite dans ce roman, c’est une bonne chose 🙂

Je trouve ça aussi très agréable d’avoir planifié ce NaNo et de pouvoir me référer à mon synopsis de travail régulièrement, même si je prends des libertés avec… De toute façon, il y subsistait des lacunes, faiblesses et incohérences, donc c’est nécessaire.

Cliquer sur l’image pour agrandir (la 8e barre est celle de ce samedi créée à 0h01) :

NaNoWriMo statistiques d'écriture à la fin de la semaine 1

Pour parler du NaNo des autres, je dois dire que je suis impressionné par Marth qui a fait le challenge des 50 000 mots en une journée. Une prouesse intitulée 50k1day dont il retrace l’expérience dans cet article. Cette performance relativise un peu ce que peut représenter le NaNoWriMo, je vous encourage à lire son bilan personnel en fin d’article 🙂 Il n’est pas le seul dans ce cas. Et d’autres l’ont fait en 5 jours.

Je pense pour ma part que je le ferai en environ 25 jours si je maintiens un rythme constant. Je dois dire que ce n’est pas toujours facile et que la tentation des réseaux sociaux est grande. Je me résous donc parfois à couper internet pour pouvoir me concentrer.

J’ai également essayé de ne pas être trop perfectionniste sur cet article (= c’est du temps en moins sur mon roman ^^). Mais j’ai quand même fait plusieurs relectures avant de le publier…

 

Et vous, où en êtes-vous dans votre Words Count au bout de cette 1ère semaine ? Que pensez-vous de l’idée d’écrire les 50 000 mots en quelques jours seulement ?







Déjà 8 commentaires pour “NaNoWriMo 2014 : point d’étape des 7 jours

  1. Flora

    Je suis a 6000 mots actuellement … je travaille sur un chantier..et je rentre fatiguee les soirs et je ne peux qu’ecrire 600 mots par jour.
    J’aurai tres mal si je n’atteint pas les 50000 mots

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Flora,
      Je crois que le plus important dans le NaNo n’est pas de faire les 50 000 (même si on doit être très content de les atteindre), mais d’écrire tout court, de consacrer davantage de temps et d’attention à sa pratique de l’écriture pendant un mois. Et surtout, de se faire plaisir 🙂
      Bonne continuation à toi, et si tu es fatiguée le soir, mieux vaut se reposer, quitte à se lever plus tôt le lendemain matin pour écrire avec les idées claires ?
      Jérémie

      Répondre
  2. Fred

    Jérémie, c’est peut-être le meilleur article de ton blog que je lis là.
    Je lis le l’enthousiasme, de l’envie de réussir, des outils concrets pour y arriver.
    Tu te forges un réseau, tu vas vers les autres, tu te fais connaître.
    Tu t’engages dans des défis très élevés, et tu vas atteindre tes objectifs.

    Te voilà sur la voie royale du succès !

    Et c’est tout ce que je te souhaite, car tu le mérites.
    Tu as du talent, tu as de l’énergie, de la volonté.
    Alors, je n’aurais qu’un conseil à te donner : continue ainsi !

    Par contre, faut qu’on m’explique comment il est humainement possible d’écrire 50.000 en 1 jour. Je vais de ce pas lire l’article de l’auteur en question.

    Bien à toi,
    Fred

    PS : t’es comique avec ton turban. Tu devrais le garder au quotidien.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Salut Fred,
      Héhé, je devrais donc peut-être toujours écrire mes articles dans l’urgence 😉
      C’est vrai que ce projet m’enthousiasme, mais c’est aussi et surtout l’histoire que je suis en train d’écrire ! Je trouve effectivement qu’avec le NaNo, j’ai trouvé une autre communauté d’auteurs, et c’est agréable et stimulant (la première étant CoCyclics et beaucoup de ses membres font aussi le NaNo). Et c’est marrant, depuis que je me suis inscrit sur le site, les groupes Facebook et Twitter, j’ai beaucoup plus de vues sur mon site, d’inscriptions à ma newsletter et de nouvelles vendues sur Amazon ! C’est encourageant, je trouve, mon lectorat se développe sans que je m’y sois spécialement attendu.
      En tout cas, merci pour tes compliments, je te souhaite à toi aussi beaucoup de succès avec tes publications (et pourquoi pas de la fiction un jour ?). Je n’ai pas trop eu le temps ces derniers temps de suivre sur ton blog tes actualités (tu comprends bien pourquoi), mais en début d’année 2015, j’aurais plus de temps.
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  3. Abdel

    Merci pour ce premier retour 😉
    je te souhaite d’aller jusqu’au bout, en tout cas c’est bien parti vu que tu es pour l’instant au dessus de la moyenne.
    Bon courage.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Merci beaucoup Abdel pour tes encouragements ! J’espère aussi tenir jusqu’au bout (j’ai un peu peur de manquer de matière à la fin, que la taille de mon roman se situe autour de 45 000 mots… Je ne voudrais pas broder artificiellement :-/ ).
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
      1. Menestrel

        Héhéhéhéhé – Va bien falloir 🙂

        Ou alors tu vas tomber sur un truc auquel tu n’avais pas penser et qui va t’en rajouter 30000 et te forcer à revoir toute l’organisation 🙂

      2. Jérémie Auteur de l’article

        30 000 mots de plus ? Héhé, à la fois j’espère et je n’espère pas 😀
        Je plaisante, ça me conviendrait parfaitement : le but c’est quand même qu’il soit le mieux possible, ce roman ! Même si ça signifierait beaucoup plus de travail. Déjà que réécriture + corrections de la version actuelle promettent d’être longues, notamment l’enrichissement de l’univers, du mode de vie, passé des personnages et relations, etc. Mais c’est ça qui est passionnant, quand l’histoire échappe à notre contrôle pour prendre une dimension imprévue ^^
        A bientôt Duke,
        Jérémie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *