Après le NaNoWriMo : le déluge ou la NaNoSuite ?

gagnant NaNoWriMo novembre 2015 écrire un roman en 1 moisLe NaNoWriMo de novembre 2015 vient de s’achever. Je ne vais pas le cacher : il a été éprouvant pour moi… J’ai atteint les 50 000 mots le 30 du mois à 23 heures !

Pourtant, je vais remettre ça avec une NaNoSuite. “Mais pourquoi remettre ça si tu en as bavé avec le premier ?” me direz-vous à juste titre.Parce que je n’ai écrit que la moitié de mon roman, tout simplement.

Par contre, il me faut réduire la cadence et étaler ce travail dans le temps. Nouvel objectif : écrire 50 000 mots en 3 mois. Ce qui fait 500 mots par jour jusqu’au 29 février.

 

Le bilan de ce NaNoWriMo 2015

Projet : “La Balade du Détecteur” (science-fiction / voyage dans le temps / uchronie)

Passionné d’histoire, Marc a travaillé tout l’été comme guide au château de la Duchesse Anne, dans la vieille ville de Saint-Malo. Le jour de l’équinoxe de septembre, le jeune homme va arpenter la plage avec son détecteur à métaux, à la recherche d’objets perdus par les touristes.

Après avoir traversé une nappe de brume particulièrement épaisse, il découvre dans le sable un sabre de corsaire en parfait état. Pas une trace de rouille, comme s’il venait d’être forgé !

En remontant de la grève vers la vieille ville, Marc s’aperçoit avec stupeur que les remparts n’ont pas leur aspect habituel : ils ressemblent en tout point à la muraille détruite pendant la Seconde Guerre mondiale…

 

couverture La Balade du Détecteur, roman de science-fiction uchronie

Couverture maison provisoire (j’aimerais améliorer l’effet brume)

 

80 heures d’écriture au total, à un rythme de 600 mots par heure. Oui, j’écris lentement, mais je n’ai pas envie de tout jeter après… Du coup, la qualité du texte n’est pas trop mal.

J’avais pris un bon départ, avec un peu d’avance. Et puis, il y a eu les attentats du 13 novembre. C’est bête à dire, mais je n’avais plus trop le cœur à écrire pendant 2-3 jours car je pensais aux victimes, d’autant que j’avais découvert les évènements en direct sur Twitter (parce qu’on peut se sentir traumatisé par le simple fait de s’être senti visé).

Ensuite, il y a eu des travaux chez moi. Une semaine pendant laquelle il a quasiment fallu déménager chaque pièce pour faire de la place et protéger nos affaires de la poussière… :-/ Dommage, ce n’était pas un évènement déplaçable en décembre !

statistiques NaNoWriMo 2015 - La Balade du Détecteur

Bref. Autour du 20, mon moral en a pris un coup quand j’ai réalisé qu’en quelques jours à peine, j’avais perdu l’avance de mes débuts et que je passais sous la droite moyenne de 1667 mots/jour ! Le moral, un élément capital dans ce genre de challenge. Tous les sportifs vous le diront, et surtout les marathoniens (oui, le NaNo est une course de fond) !

Le moral, c’est capital !
Conseil : prendre de l’avance et la conserver !

Malgré le découragement, j’ai tenu bon et c’est en cela que les réseaux sociaux ont du bon. Ça permet de trouver du soutien, de plaisanter, de partager avec d’autres auteurs (personnellement : les communautés d’auteurs sur Twitter et CoCyclics). Ben oui, je ne sais pas pour vous, mais moi, il y en a très peu dans mon entourage…

 

C’est parti pour une NaNoSuite : 50 000 mots supplémentaires !

J’avoue, je triche un peu avec le terme : normalement, “NaNoSuite” fait référence à ceux qui ont fini leur NaNo avant les 30 jours et qui se lance dans un 2e NaNoWriMo dans le même mois (oui, c’est possible, j’en connais !). Alors moi, je vais faire une NaNoSuite après la date officielle !

L’objectif de poursuivre mon marathon d’écriture avec 500 mots par jour jusqu’à fin février me semble atteignable, compte tenu de toutes les choses que j’ai à côté (vie perso, vie pro et vie d’auteur m’ont un peu rattrapé, alors que j’avais laissé certaines choses de côté en novembre). Sur ces 10 premiers jours de décembre, j’ai à peu près suivi ce rythme plus agréable. Et c’est quand même ça le plus important : conserver le plaisir de l’écriture !

camp nanowrimo logoSe donner un chiffre, quel qu’il soit, est un bon repère (voir mon article sur les objectifs SMART) : ça permet de se motiver et de mesurer nos avancées, plutôt que de rester dans le flou et l’inaction. C’est sur cette base que fonctionnent les Camps NaNo en avril et juillet. On se fixe le nombre de mots que l’on souhaite et on écrit pendant un mois pour l’atteindre. D’ailleurs, si vous avez remarqué, j’aurai 1 mois pour souffler après ma NaNoSuite avant que le Camp NaNo d’avril ne commence 😉 Histoire de peaufiner un nouveau scénario !

En tout cas, l’objectif chiffré marche pour moi, même si ce n’est pas le cas pour tout le monde et que certains vivent ça comme une pression trop contraignante. Personnellement, je sais que ce chiffre m’évitera de faire comme après le dernier NaNoWriMo : laisser le roman en plan pendant un an… L’important est de trouver la façon de faire qui nous convient.

Concernant le travail sur le roman en lui-même, il me reste quelques incohérences et incertitudes à résoudre dans la 2e moitié du roman, mais rien d’insurmontable. D’ailleurs, j’ai pu expérimenter avec joie que c’est parfois au fil de l’écriture que les solutions arrivent toutes seules, voire sont apportées par les personnages (ne serait-ce qu’à travers la volonté de rendre vraisemblables les dialogues et les attitudes).

 

Et vous, vous avez fini votre roman ou vous vous lancez un nouvel objectif d’écriture ? Même rythme, plus lent, plus rapide ?

 







Déjà 4 commentaires pour “Après le NaNoWriMo : le déluge ou la NaNoSuite ?

  1. La Plume d'un Voyageur

    Courageux de ta part de reprendre pour 3 mois ! Un peu plus de 15.000 mots/mois, ça reste faisable en étant régulier. Je te souhaite bien du courage avec les fêtes de fin d’année qui approchent ^^

    Perso j’entame la relecture semaine prochaine, ça fait bizarre d’avoir son premier jet imprimé entre les mains 🙂

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Coucou Denis !
      Oui, 15000, c’est faisable, à condition que j’arrive à m’organiser pendant les fêtes…
      Je te souhaite plein de bonnes choses pour ta relecture (des surprises, des améliorations, des idées inspirées…)
      A bientôt

      Répondre
  2. Marjorie @ Auteure Créatrice d'Univers

    Salut Jérémie !

    Beau défi malgré tout !
    Moi je ne me lance pas dans le NaNo pour l’instant, j’ai peur que ce soit trop contraignant car j’ai pas mal de choses à côté, notamment du boulot clientèle.
    Mais peut-être un jour, qui sait !

    Pour te répondre, j’ai interrompu mon roman “marathon” pour me lancer dans un défi, j’écris un thriller, c’est mon premier dans ce Genre littéraire. Je le fais après l’avoir bien préparé sur plusieurs semaines, ce qui me change ! Je trouve vraiment plus confortable de travailler ainsi.
    Je me suis fixé d’écrire au moins une page par jour (environ 500 mots). Pas énorme mais vu ce que j’ai à côté, je ne veux pas me sentir effondrée si je n’y arrivais pas lol. Je n’y arrive pas tous les jours mais je m’y efforce.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Salut Marjorie !
      C’est clair que pour être contraignant, le NaNoWriMo se pose là, avec ses 1667 mots à écrire tous les jours ! Je suis content que ce soit terminé…
      Du coup, c’est marrant : on se lance dans le même défi. 500 mots par jour, c’est bien plus confortable et en même temps, c’est déjà bien assez quand on a une vie bien remplie par ailleurs.
      Je te souhaite bien du plaisir avec ton thriller. C’est un genre pour lequel, en effet, la préparation est très importante, notamment pour l’enchaînement logique des indices et du suspense (je l’ai bien constaté pour écrire Alice et le Crédit Solidaire). Et c’est vrai que c’est agréable de savoir où on va quand on écrit, ça rend les choses plus faciles, ça libère de la disponibilité mentale pour créer des scènes savoureuses, des ambiances, des dialogues, etc. parce qu’on sait que notre plan est là pour nous guider et ne rien oublier en route. En tout cas pour un roman long, je ne pourrais pas m’en passer !
      A bientôt !
      Jérémie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *