Révolutionnez votre manière d’écrire de la SF et de la fantasy !

Révolutionner sa pratique de l'écriture SF et fantasy avec Orson Scott CardJe voudrais vous présenter un livre qui m’a fait énormément progresser dans ma pratique de l’écriture, surtout dans ma façon de présenter la narration. Je peux parler d’une mini-révolution ! Suite à sa lecture, j’ai beaucoup remanié ma nouvelle CO 78 juste avant de commencer à la publier en janvier 2013.

Ce livre s’intitule « Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction ». C’est un manuel d’aide à l’écriture rédigé par Orson Scott Card, un célèbre auteur de science-fiction et de fantasy, dont je suis particulièrement friand (Ender et Alvin par exemple).

J’ai trouvé ce manuel vraiment très intéressant et instructif. L’auteur partage sa vision du métier d’écrivain, notamment d’écrivain de l’imaginaire, étiquette commune sous laquelle il range science-fiction et fantasy. D’ailleurs, il s’évertue à casser les frontières entre la SF et la fantasy, et je partage son avis. Ce ne sont pas ses mots, mais j’en ai retenu l’idée générale qui hérissera peut-être les cheveux de certains puristes :

Remplacez les vaisseaux spatiaux par des bateaux, les pistolets laser par des boules de feu et le téléphone interstellaire par de la télépathie, et vous passez de la SF à la fantasy.

Science-fiction, fantastique et fantasy (souvent abrégés SFFF) sont pour lui la littérature de l’étrange, où l’on propose au lecteur un monde différent de celui qu’il peut expérimenter aujourd’hui dans le monde connu.

Il parle beaucoup de son expérience personnelle : les œuvres qu’il a écrites, les ateliers d’écriture qu’il a animés à l’université et sur des salons de littérature. Ce que j’apprécie, c’est qu’il utilise des exemples concrets pour parler du processus de création, pour donner des conseils et des pistes à l’écrivain débutant.

CE QUE CE LIVRE N’EST PAS

Certains seront peut-être déçus : pas de recette miracle dans ce livre ni de méthode à suivre pas à pas pour construire un scénario puis en entamer l’écriture, non.

Ce n’est pas non plus un livre pour débloquer sa créativité avec un travail sur les croyances limitantes (du genre : je ne suis pas capable d’être écrivain, d’écrire des histoires intéressantes) ou des problèmes comme le perfectionnisme et la procrastination (souvent liés, le premier entraînant la deuxième). J’ai sous la main d’autres livres consacrés à ces thèmes, je vous en reparlerai.

CE QUE CE LIVRE APPORTE

Les points qui suivent donneront lieu à des articles complémentaires plus approfondis, tellement j’ai de choses à en dire en m’appuyant sur des exemples personnels de lecture et d’écriture.

La méthode d'écriture d'Orson Scott Card pour la SFCet ouvrage s’adresse donc plutôt à des gens qui ont déjà une pratique de l’écriture. Il contient beaucoup de conseils pratiques sur la façon de procéder pour :

  • trouver des idées,
  • créer un monde imaginaire mais crédible, régi par un ensemble de règles cohérentes,
  • donner naissance à des personnages intéressants et qui ont du relief.

Des conseils aussi pour vivre sa vie d’écrivain, que l’on s’y consacre à temps partiel ou complet. Par rapport à la rigueur de travail à s’imposer, à la nécessité de trouver un lecteur avisé pour nos textes ou aux démarches auprès d’éditeurs.

Il développe également 3 autres points essentiels qui ont déclenché une mini-révolution dans ma manière d’écrire :

  • comment structurer sa narration en fonction du type d’histoire que l’on raconte (milieu, idée, personnage ou évènement), réussir à commencer et terminer son récit au bon moment,
  • de quelle façon exposer efficacement les choses à son lecteur pour susciter son intérêt,
  • comment dramatiser les situations grâce aux relations qu’entretiennent les personnages et aux enjeux que cela crée entre eux.

A partir de maintenant, finis les monologues longuets du narrateur où je me complaisais à décrire la société futuriste que j’ai inventée, son fonctionnement et ses coutumes, l’évolution historique par rapport à aujourd’hui dans tous ses détails, etc. Place à l’action, aux dialogues et à de vraies raisons pour que les personnages mettent en évidence tel ou tel aspect de leur monde. Mais je développerai tout ça plus en détails dans de prochains articles.

Dans tous les cas, je suis très content d’avoir lu ce livre et je remercie chaudement la personne qui me l’a offert ! Je vous le conseille donc vivement si vous écrivez et que votre cœur va à la SF et/ou la fantasy (la frontière est fine en effet). Son deuxième manuel, « Points de vue et Personnages », est d’ailleurs sur ma liste d’achat mais il est épuisé et les occasions sont chères…

 

Si vous avez déjà lu ce livre ou que vous l’avez fait suite à mes conseils, je vous invite à partager votre opinion à son sujet dans les commentaires ci-dessous.







Déjà 10 commentaires pour “Révolutionnez votre manière d’écrire de la SF et de la fantasy !

  1. Marjorie@Histoire à Vivre

    Merci pour cet article. Ce livre a l’air tout simplement génial. J’ai déjà lu des guides pratiques sur l’écriture, mais jamais sur comment écrire la SF-Fantasy. J’ai quelques idées pour écrire un roman de SF-Fantasy, justement.
    Hélas, ce livre de Orson Scott Card est épuisé et vendu d’occase à 100 euros 🙁
    J’adore ton site et tous les livres que tu conseilles dans ton livret d’accueil (10 livres de SF indispensables). Je n’en connaissais aucun, à part Fondation (qui m’a marquée il y a 20 ans et que j’aimerais relire) et Fahrenheit que je n’ai pas encore lu, honte à moi.
    Belle semaine et à bientôt
    Marjorie

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonsoir Marjorie et merci pour ton commentaire encourageant !
      Content que mon guide de lecture t’ait fait découvrir des auteurs 😉
      Effectivement, les méthodes d’écriture portant spécifiquement sur la SF et la fantasy ne sont pas légion et celle-ci est d’excellente qualité, mais je croyais qu’elle était toujours disponible et que c’était seulement une autre méthode d’Orson Scott Card (Personnages et points de vue) qui était épuisée et vendue d’occasion à 100 euros… Je viens de consulter la fiche Amazon, c’est donc depuis peu également le cas de ce livre. Dommage, j’espère qu’il sera réédité.
      Ton blog a l’air sympa, je vais prendre le temps d’y jeter un coup d’œil.
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  2. Ping : Les 4 sortes de récit au service de votre écriture

  3. Ping : Comment bien gérer l’exposition de son histoire grâce aux personnages ? – Ecrire-un-roman.com

  4. râleur patenté

    un truc qui m’amuse beaucoup: certains auteurs sont capables de donner des conseils extrémement valables …. qu’il n’appliquent pas à eux même! (je parle ici de O.S.C)

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Râleur,
      Je suis curieux de savoir à quel aspect du travail de Card tu fais référence ? Quelque chose par rapport à la cohérence de l’univers ou plutôt les 4 types d’histoire dont il parle ?
      Jérémie

      Répondre
      1. râleur patenté

        une autre remarque (je me défile pour répondre directement à tes quesitons … désolé)
        prenons cette citation:
        —————————–
        Remplacez les vaisseaux spatiaux par des bateaux, les pistolets laser par des boules de feu et le téléphone interstellaire par de la télépathie, et vous passez de la SF à la fantasy.
        ——————————
        et bien pas du tout d’accord. Ce qui est important c’est les moteurs sous-jacents.
        S’il y a de la magie (ou équivalent mal compris de ce qu’est en réalité la “magie”) je l’exclue (arbitrairement) de la SF . Oui c’est vrai certains écrits de SF sont à ranger dans la fantasy car on n’est pas dépaysé par les motivations des personnages (je suis sévère: mais je me range du coté de l’opinion exprimé dans le bouquin (de fantasy) “rêve de fer” qui descend sévèrement 80% de la fantasy ;-))
        ceci dit j’adore les bouquin de fantasy de Jack Vance (là il y a de la cohérence, de l’épopée)

      2. Jérémie Auteur de l’article

        Bonjour Râleur,
        Je crois que la distinction de Card “magie vs technologie” est volontairement grossière et destinée à titiller les puristes 😉 De toute façon, comme le disait Arthur C. Clarke, “toute technologie suffisamment avancée devient indiscernable de la magie” XD
        Concernant les motivations des personnages, je pense que des êtres humains restent des êtres humains, qu’on soit en SF ou en fantasy. Dans le fond, leurs motivations sont identiques : être heureux, être libre, être en paix, être aimé et pouvoir aimer, être reconnu par les membres de sa communauté, etc.
        Je n’ai pas lu Vance, merci de la référence.
        A+

  5. Ping : Ecrire un livre : est-ce banal ou exceptionnel ?

  6. Ping : Ecrire un livre : est-ce banal ou exceptionnel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *