Écrire avec plaisir et facilité : la technique du lance-pierre émotionnel

Technique d'autohypnose pour réussir à écrire plus facilementJe trouvais ça difficile d’écrire, je mettais trop d’enjeux autour du roman que je travaille dans le cadre du NaNoWriMo. Conséquence : je procrastinais en errant sur internet.

Pour résoudre ça, j’ai utilisé 2 techniques d’autohypnose : celle qui permet de concrétiser l’objectif et celle que je vais vous présenter aujourd’hui, le lance-pierre émotionnel.

 

Quel est le but de cette technique d’autohypnose ?

S’il est pour vous difficile d’écrire, de commencer, de développer, de finir une histoire, cette technique vous permettra d’associer un sentiment agréable et dynamisant à votre pratique. Si vous doutez de vous et que vous êtes prêt à baisser les bras, vous pourrez vous sentir confiant. Si vous travaillez dans la pénibilité, vous pourrez ressentir un sentiment de facilité. Si votre bureau ne vous attire plus, vous retrouverez le plaisir d’écrire 🙂

Moi, j’avais tendance à procrastiner en me baladant sur internet : forums, blogs, réseaux sociaux (je viens de découvrir Twitter). Parfois, je parvenais à franchir le sentiment que ça allait être difficile, je me mettais à écrire et au bout de 10, 30 ou 60 minutes, je m’égarais de nouveau sur la toile… Pas facile d’avancer dans ces conditions ! Pourtant j’aime écrire 😉 mais les enjeux importants placés dans l’achèvement de ce roman m’écrasaient.

Je n'arrive pas à écrire un roman, solution autohypnose

 

Où et quand pratiquer cet exercice ?

Idéalement, dans un endroit confortable et calme, où vous ne serez pas dérangé pendant au moins 5 à 10 minutes. Mais il m’est arrivé de réaliser cet exercice en attendant dans un bureau de poste. L’important est d’être capable de se concentrer sur sa visualisation et ses émotions.

Le mieux étant d’utiliser cette technique quotidiennement pendant plusieurs jours d’affilée, il peut être pratique de le faire lors de la préparation du matin ou au coucher. Ou juste avant une session d’écriture.

 

La technique du lance-pierre émotionnel

Les yeux fermés, prenez un moment pour vous détendre, par exemple en écoutant une musique calme, en imaginant vous promener dans la nature, en faisant quelques exercices physiques ou en méditant.

 

Étape 1. Commencez par générer en vous le sentiment agréable que vous voulez associer à la pratique de l’écriture.

Pour cela, vous pouvez imaginer des événements heureux du passé pour ressusciter les émotions qui sont associées : réunions de famille, anniversaires, instants entre amis, réussites scolaires ou professionnelles, instants joyeux avec votre conjoint, moments de jeu avec vos enfants, plaisir ressenti pendant un loisir que vous aimez, affection pour votre animal de compagnie…

Mais vous pouvez aussi partir simplement des émotions que les mots suivants éveillent en vous : plaisir, facilité, bonheur, joie, jouer, s’amuser, confiance, réussite, succès, je suis sur ma voie, sérénité… Moi, j’avais surtout besoin de retrouver les deux premiers sentiments : plaisir et facilité par rapport à l’écriture.

générer des émotions positives pour écrire avec plaisir et facilité

 

Étape 2. Puis, une fois que vous le ressentez intensément en vous, imaginez que vous mettez ce sentiment à distance de vous en le plaçant dans le cuir d’un lance-pierre braqué sur vous (si cela vous aide, vous pouvez le “matérialiser” , le “concrétiser” par une image de votre visage épanoui). Imprimez mentalement à l’élastique une tension extrême.

 

Étape 3. Imaginez maintenant votre table de travail habituelle (ou n’importe laquelle), avec votre ordinateur ou votre cahier. Entrez dans l’image, installez-vous et commencez à écrire.

 

Étape 4. A ce moment, actionner le lance-pierre en prononçant le mot « Ouf ! » . L’émotion agréable précédemment suscitée vous envahit de nouveau instantanément. Gardez-la en vous et continuer d’écrire. Voyez ce que ça change dans votre perception que de travailler avec ce sentiment. Prenez bien le temps de vous imprégner des détails, ça permettra d’ancrer dans votre cerveau cette émotion, de l’associer durablement à l’acte d’écrire. Au besoin, si elle s’estompe, n’hésitez pas à recommencer à partir de l’étape 1.

 

Je vous conseille de pratiquer cet exercice tous les jours pendant au moins une semaine. Si vous prenez le temps de ressentir pleinement ces émotions, vous devriez observer des changements dans votre rapport à la pratique de l’écriture.

Et dès que l’on ressent de nouveau des difficultés avec l’écriture, on peut recommencer à employer le lance-pierre pour conserver le sentiment de facilité.

 

Note : cette technique peut être utilisée pour toutes les activités pour lesquelles vous souhaitez modifier le ressenti associé. J’ai procédé à une libre adaptation de la technique du coup de fouet, tirée du livre « Pouvoir Illimité » d’Anthony Robbins, un expert en Programmation Neuro-Linguistique (chapitre 6, pp 140-142 de l’édition J’Ai Lu).

 

J’espère que cette technique sera profitable à tous ceux qui rencontrent des difficultés pour écrire, autant qu’elle l’a été pour moi 🙂







Déjà 2 commentaires pour “Écrire avec plaisir et facilité : la technique du lance-pierre émotionnel

  1. Marjorie / Histoire à Vivre

    Excellent conseil, et en plus tu te montres créatif puisque tu as transformé le coup de fouet d’Anthony Robbins en lance-pierre émotionnel, excellent !
    Je vais tenter l’expérience, car moi aussi j’adore écrire et pourtant, j’ai tendance à me laisser déconcentrer par d’autres choses : au lieu de me plonger dans ma fiction ou mon blog, je lis, je surfe, je traite des mails, je rêvasse (non je rigole).
    Je vais programmer ce lance-pierre avant de me plonger dans ce qui m’est difficile : m’imprégner de mon récit. En effet, il me faut un moment pour m’échauffer et me sentir bien dedans à nouveau.
    A bientôt
    Marjorie

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Marjorie,
      Merci pour ton commentaire, j’espère que la technique te sera profitable 😉 Je vois qu’on a les mêmes travers avec internet… J’ai recommencé plusieurs à écrire dans des lieux sans connexion et c’est vraiment profitable. Ce matin encore d’ailleurs, ce qui m’a permis d’atteindre les 50 000 mots du NaNoWriMo (merci pour tes félicitations ^^).
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *